Généralisation de la couverture sociale : La cohérence dans l’investissement à engager est de mise

Généralisation de la couverture sociale : La cohérence dans l’investissement à engager est de mise

La généralisation de la couverture sociale a été au cœur d’un colloque-webinaire, organisé par le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, la TGR et l’Association pour la fondation internationale de finances publiques, avec le soutien de la revue française de finances publiques.

Intervenant dans ce sens, le trésorier général du Royaume, Nourredine Bensouda, a souligné que la généralisation de la couverture sociale requiert la mise en place d’une cohérence dans l’investissement à engager entre les différentes composantes du système de la santé.

«Elle aura nécessairement pour effet de créer une demande supplémentaire en termes de soins de santé», indique-t-il. Et d’ajouter que «la concrétisation et la réussite du chantier ambitieux de couverture sanitaire universelle passent, d’abord et avant tout, par la mise en place des préalables nécessaires en termes de mise à niveau de l’offre de soins», a ajouté le responsable. M. Bensouda a noté que l’aspect quantitatif de l’offre de soins est important, mais son aspect qualitatif l’est aussi, appelant, à ce titre, à s’assurer que les efforts engagés en termes de ressources humaines, d’infrastructures et de matériel et consommables, soient accompagnés d’«une amélioration de la qualité des soins». Le responsable a fait dans ce sens savoir que le taux de couverture médicale a connu «une nette progression», passant de 16% avant l’entrée en vigueur de l’Assurance maladie obligatoire en 2005, à environ 68% actuellement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *