Gestion de l’énergie: Eaton officialise son implantation au Maroc

Gestion de l’énergie: Eaton officialise son implantation au Maroc

Avec 12 millions de dollars, la multinationale spécialisée dans la gestion de l’énergie, l’américain Eaton, va investir dans le développement d’une nouvelle usine moderne dans la zone franche Midparc à Nouaceur.

Le coup d’envoi des travaux de construction de la première tranche de cette usine de pointe, prévue sur une superficie de 9.000 m², a été donné, lundi 16 juin, avec la pose de la première pierre de cette unité spécialisée dans la production de modules de distribution de l’énergie électrique appelée à devenir un campus régional pour toutes les activités futures du groupe et devant offrir 500 emplois directs dans une première phase puis 1.000 dans une deuxième.

Ainsi, une convention d’investissement entre le gouvernement marocain et le groupe américain a été signée par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, et Frank Campbell, président de l’activité électrique d’Eaton dans la région MENA.

«Nous investissons au Maroc en raison de la bonne expérience d’Eaton dans le pays, le groupe est présent au Maroc en terme commercial depuis plus de quatre décennies et en tant que producteur depuis un peu plus de 15 ans. De même, l’alignement de notre objectif d’augmenter l’approvisionnement local avec les objectifs du Plan d’accélération industrielle contribuera à une croissance de l’écosystème de fournisseurs locaux qui assureront la viabilité à long terme de nos activités de fabrication dans le pays», a déclaré à ALM Pascal Morel, directeur des opérations en Europe et l’Afrique.

Et de poursuivre que «la proximité du Maroc avec l’Europe, ses accords de libre-échange avec l’Union européenne et sa main-d’œuvre qualifiée en font un choix évident en tant que hub de fabrication afin de mieux servir les besoins de ses fournisseurs».

«Le choix de l’investissement d’Eaton au Maroc puise sa raison dans la stabilité politique et macroéconomique du Royaume, la proximité avec les clients européens et africains, la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et l’expérience d’Eaton au Maroc», a conclu M. Morel. De son côté, Moulay Hafid Elalamy a signalé que c’est un projet stratégique dans plusieurs secteurs, notamment électrique, aéronautique, hydraulique et automobile.

En effet, lors de la première phase du projet, Eaton compte transférer 200 employés actuels au Maroc dans la nouvelle unité de Midparc et y développer une nouvelle ligne de fabrication de modules de distribution d’énergie principalement utilisée en application informatique et dans les centres de données. À son achèvement en 2016, cette phase permettra la création de 300 emplois directs supplémentaires auxquels s’ajoutent plusieurs centaines d’emplois indirects créés grâce à l’augmentation significative de l’approvisionnement local de composants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *