Guelmim-Oued Noun : 4,2 millions de dirhams pour développer le tourisme rural

Guelmim-Oued Noun : 4,2 millions de dirhams pour développer le tourisme rural

Ce projet porte sur le recensement et l’identification de besoin en signalétique touristique

4,2 millions de dirhams. C’est le montant alloué par le Conseil régional de Guelmim-Oued Noun pour la réalisation de l’étude technique et le suivi des travaux d’aménagement et de signalisation des circuits touristiques pour le produit de tourisme rural et de nature dans cette région.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la convention spécifique régionale relative au programme de développement du tourisme rural et de nature dans la région Guelmim-Oued Noun et qui a déjà fait l’objet de réajustement du comité régional de coordination institué par ladite convention.

Pour les détails, ce nouveau projet porte sur le recensement et l’identification de besoin en signalétique touristique en se basant sur les inventaires déjà réalisés et sur les visites de terrain afin de proposer et produire un plan cohérent de signalétique touristique, dynamique et respectant la charte nationale pour la mise en œuvre des projets de signalisation et de balisage touristiques en milieu rural au Maroc.

Ainsi, il sera également procédé à la réalisation d’un diagnostic des circuits touristiques objet de la convention spécifique régionale en vue de proposer les travaux d’aménagement nécessaires pour les circuits arrêtés et améliorer les accès dans le but de renforcer l’attractivité des sites touristiques (circuits de randonnées chamelières, vélo et 4×4, les aires de repos, parkings, platesformes panoramiques, etc.).

Outre l’arrière-pays de Guelmim, Sidi Ifni, Assa-Zag et Tan-Tan, ce projet touchera les circuits pédestres à Asrir, le circuit Vieuchange, le site d’Abaynou, ainsi que des  circuits VTT  et pédestre basés à Amtdi et Sidi Ifni.

Pour rappel, cette région a déjà lancé un diagnostic territorial des projets inscrits dans le cadre du programme intégré de développement du tourisme rural et naturel et qui a été réalisé conjointement par une société marocaine d’ingénierie touristique et un groupe d’experts et d’étudiants de l’Université de Toronto (Canada) spécialisés dans les circuits touristiques et le génie urbain.

Ce dernier s’articule autour de cinq composantes fondamentales, à savoir l’identification des circuits touristiques, la création des infrastructures d’accueil, d’animation, d’orientation et d’hébergement et l’élaboration d’un guide touristique de la région pour mettre en valeur ses potentialités naturelles, économiques et culturelles.

Notons que des atouts culturels divers, développement des circuits touristiques à caractère sportif et aventureux (éco-tourisme et tourisme saharien) distinguent cette région du Royaume. Sa nature désertique assure des contrastes désert, oasis et montagne, ainsi qu’une côte balnéaire et halieutique et des embouchures des oueds qui accueillent chaque année des milliers d’oiseaux migrateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *