970x250

Guelmim-Oued Noun : Le secteur de la pêche maritime, un levier de développement de la région

Guelmim-Oued Noun : Le secteur de la pêche maritime,  un levier de développement de la région

Le secteur de la pêche maritime dans la région de Guelmim-Oued Noun dispose d’un potentiel important à même d’en faire un levier de développement de la région, a indiqué, mercredi à Tan-Tan, la directrice de la Fédération nationale des industries de transformation et de valorisation des produits de la pêche (FENIP), Lamia Znagui.


Mme Znagui qui intervenait lors d’une conférence sur «la valorisation des produits de la mer», organisée dans le cadre des 4èmes rencontres franco-marocaines sur les actions de développement à l’œuvre dans les provinces du Sud, initiées par la Fondation France-Maroc paix et développement durable en partenariat avec l’Association Ribat Al Fath et la wilaya de la région de Guelmim-Oued Noun, a expliqué que le secteur de la pêche joue un rôle essentiel dans le développement, eu égard aux potentialités importantes dont il regorge et aux opportunités qu’il offre.
Le secteur représente une richesse halieutique importante, dont l’exploitation nécessite des techniques modernes de production, à travers l’adoption des énergies renouvelables et la réduction des coûts de production, a-t-elle souligné dans une déclaration à la MAP.

Notant que plusieurs produits halieutiques sont exportés à l’étranger où ils sont transformés en produits à haute valeur ajoutée, Mme Znagui a relevé que la transformation et la valorisation de ces produits nécessitent des efforts concertés et une action conjointe des secteurs public et privé.
Au cours de cette rencontre, encadrée par le président de la Fondation France-Maroc paix et développement durable, Hubert Seillan, Mme Znagui a présenté un exposé sur les industries de transformation et de valorisation des produits de la mer, dans lequel elle a mis en avant le potentiel du secteur national de la pêche maritime et les nouvelles opportunités et perspectives de son développement.

De son côté, le doyen de la Faculté des sciences à Tétouan, Abdellatif Moukrim, a mis en avant les opportunités offertes pour le développement et la valorisation des produits de la pêche, notamment par l’établissement de partenariats avec des acteurs économiques, en particulier français, car, a-t-il expliqué, le secteur dispose de potentialités à même de servir de base pour la mise en place de partenariats, à travers la Fondation France-Maroc paix et le développement durable, afin de lancer des projets au niveau de la région.
Dans une déclaration similaire, M. Moukrim a insisté sur la nécessité de faire du secteur de la pêche maritime l’une des priorités dans tous les programmes de développement régional.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.