970x250

Guichets bancaires Bientôt obsolètes ?

Guichets bancaires Bientôt obsolètes ?

Un rythme d’ouvertures au ralenti sur plusieurs années, un volume de transactions en chute libre…

L’extension du réseau GAB s’est ralentie avec l’installation de seulement 206 nouveaux GAB durant l’année 2021, permettant au réseau d’atteindre 7.940 GAB, soit une extension du réseau des GAB de +2,7% par rapport au 31/12/2020.

Alors que les paiements en ligne affichent une croissance à deux chiffres, les transactions sur GAB (guichets automatiques bancaires) boivent plutôt la tasse. Les derniers chiffres sont dans ce sens édifiants, ce qui pousse les observateurs du marché à s’attendre au pire pour les prochaines années. Concrètement, les paiements sur GAB au cours de l’année 2021 affichent un petit 0,4% en part du nombre d’opérations et surtout 0,1% en part du montant.

Mais comme le diable est dans le détail, les récentes statistiques du Centre monétique interbancaire dévoilent une réalité bien plus amère pour le réseau GAB. Dans les détails, les opérations de paiement sur GAB par cartes marocaines pour le paiement des factures, des taxes et l’achat des recharges télécoms ont totalisé, durant l’année 2021, quelque 1,7 million pour un montant de 269,6 millions DH, soit une régression de -17,7% en nombre et aussi de -17,7% en montant par rapport à l’année 2020. Ce n’est pas tout. L’extension du réseau GAB s’est ralentie avec l’installation de seulement 206 nouveaux GAB durant l’année 2021, permettant au réseau d’atteindre 7.940 GAB, soit une extension du réseau des GAB de +2,7% par rapport au 31/12/2020. Les villes les mieux équipées sont : Casablanca avec 1.545 GAB, Marrakech avec 662, Rabat 649, Tanger 473, Agadir 415 et Fès avec 398.

Le réseau GAB a réalisé durant l’année 2021, 328,6 millions de retraits effectués par les cartes bancaires marocaines et étrangères, en progression de +14,0%, pour un montant global de 325,3 milliards DH, en progression de +14,2%, soit une activité mensuelle moyenne de 4.126 opérations de retrait pour un montant global de 4,1 millions DH pour chaque GAB. Le ratio du nombre de cartes émises au Maroc par GAB, défini par le rapport de l’encours des cartes bancaires marocaines sur le nombre des GAB installés, ressort à 2.258 au 31/12/2021. S’agit-il d’une situation conjoncturelle ? Les observateurs du marché craignent que le développement des paiements mobiles à l’international et au Maroc ne rende la situation encore plus compliquée pour les agences physiques et surtout les guichets automatiques bancaires. Pour rappel, le Maroc se dirige au cours des prochaines années à doper le paiement mobile.

Des actions sont déjà prises dans ce sens. Ainsi, un protocole d’accord visant la digitalisation des transferts monétaires conditionnels au profit des ménages bénéficiaires du programme «Tayssir» avait été conclu fin 2020. Ce dispositif avait été signé par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le ministère de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Bank Al-Maghrib et le Groupement d’intérêt économique du paiement mobile au Maroc.
Il s’inscrit dans le cadre de la dématérialisation des paiements des aides gouvernementales et de la promotion de l’utilisation du paiement mobile. Se référant au communiqué de Bank Al-Maghrib, cette opération se déroule dans une première phase au niveau de quatre sites pilotes (Fès, Meknès, Benguerir et Azilal) avant d’être généralisée à l’ensemble des régions du Royaume.

Activité monétique

Le nombre de cartes bancaires émises par les émetteurs marocains a atteint 17,9 millions, dont presque 10,9 millions avec la fonctionnalité du sans contact. «Au 31/12/2021, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint un encours de 17,9 millions de cartes (+4,1% par rapport au 31/12/2020) dont 17,8 millions de cartes paiement & retrait sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale CMI et Cobadge CMI-Mastercard», apprend-on auprès du CMI. L’activité domestique des cartes marocaines poursuit sa progression avec +17,6% en nombre d’opérations et +15,1% en montant global. L’activité paiement s’est montrée plus dynamique que l’activité retrait, avec une progression des paiements de +32,1% en nombre d’opérations et de +25,5% du montant global, tandis que l’activité retrait a connu une progression de +13,8% en nombre d’opérations et de +14,0% en montant global durant l’année 2021 par rapport à l’année 2020.

Paiement Internet

Selon la CMI, l’activité du paiement via Internet est restée sur un trend fort ascendant avec une progression de +45,0% du nombre d’opérations et de +28,1% du montant global durant l’année 2021 par rapport à l’année 2020. L’adoption progressive mais forte du paiement sans contact se poursuit. On est ainsi passé d’un ratio contactless de 15,0% en nombre et de 6,3% en montant durant l’année 2020 à un taux de 35,6% en nombre et de 17,7% en montant durant l’année 2021. Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 20,7 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, pour un montant global de 7,7 milliards DH durant l’année 2021, en progression de +45,0% en nombre et +28,1% en montant par rapport à l’année 2020. L’activité des paiements en ligne des cartes marocaines a progressé de +44,5% en nombre d’opérations, en passant de 13,8 millions de transactions durant l’année 2020 à 19,9 millions de transactions durant l’année 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.