HCP : La confiance des ménages toujours en berne

HCP :  La confiance des ménages toujours en berne

Le HCP livre les résultats de son enquête de conjoncture auprès des ménages au terme de l’année 2020

Le moral des ménages n’est toujours pas au beau fixe. Leur confiance s’effrite davantage. C’est ce que constate le Haut-Commissariat au Plan dans sa dernière enquête de conjoncture auprès des ménages de l’année 2020. Les avis sondés font ressortir une dégradation au quatrième trimestre de l’année et ce comparé à la même période de l’année précédente. «Au quatrième trimestre de 2020, l’indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 61,2 points au lieu de 60,6 points le trimestre précédent et 77,8 points le même trimestre de l’année précédente», relève-t-on du HCP. Les ménages participants à l’enquête ont été interrogés sur plusieurs aspects de leur quotidien à commencer par leur perception de l’évolution du niveau de vie.

Plus de la moitié des répondants (59%) ont déclaré une dégradation du niveau de vie en 2020 contre 27% ayant attesté du maintien et 13,2% d’une amélioration. «Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 46,6 points, contre moins 35,6 points au trimestre précédent et moins 20 points au même trimestre de l’année passée», lit-on de la note du HCP. Le ressenti de détérioration ne semble pas se dissiper à court terme puisqu’une bonne proportion des ménages participants à l’enquête (41,7%) formule des anticipations pessimistes quant à l’évolution future du niveau de vie. Les perceptions ressortent également pessimistes dès qu’il s’agit de l’évolution du chômage. «Au quatrième trimestre, 85% contre 6,7% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois», apprend-on du HCP.

En ce qui concerne l’éventualité d’acheter un bien durable, 73,1% des répondants estiment que la conjoncture est peu favorable pour un tel acte, d’autant plus que 46,6% des ménages participants à l’enquête ont témoigné d’une dégradation de leur situation financière au cours des 12 derniers mois. En parallèle, 61,9% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses au moment où 33,6% autres déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne. Seulement 4,5% affirment épargner une partie de leur revenu. Quant à l’évolution de leur situation financière à court terme, le HCP relève que 23,2% contre 22,6% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Rappelons que l’enquête du HCP fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relative à d’autres aspects des conditions de vie. Citons entre autres la capacité future des ménages à épargner.

Sur ce registre, 17,1% contre 82,9% des ménages anticipent une épargne. S’agissant de l’évolution des prix des produits alimentaires, 67,5% s’attendent à une hausse contre 2,9% qui anticipent une baisse.
Pour ce qui est des indicateurs annuels de la conjoncture, le HCP relève une perception positive de la qualité des prestations administratives. Un constat confirmé par 57,1% des ménages. De même, l’opinion des ménages sur l’évolution de la qualité de la situation en matière de protection de l’environnement ressort en amélioration comparé à 2020. Il en est de même pour la situation des droits de l’Homme qui selon 41,8% des ménages s’est améliorée en 2020. Les services de santé observent également une amélioration en 2020. Un constat confirmé par 60,2% des ménages participants à l’enquête du HCP. En revanche, près de la moitié des ménages (49,4%) ont fait part de la dégradation de la qualité des services de l’enseignement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *