HCP : Une croissance de 7,8% au troisième trimestre 2021

HCP : Une croissance de 7,8% au troisième  trimestre 2021

Après une récession de 6,7% observée à la même période de l’année précédente

L’économie nationale affiche une croissance de 7,8% au troisième trimestre 2021. Une confirmation faite par le Haut-commissariat au Plan dans sa note d’information sur la situation économique nationale. Ce rebond intervient après une récession de 6,7% de l’activité économique observée à la même période de l’année passée. Il résulte par ailleurs de la bonne dynamique aussi bien de l’activité agricole que non agricole.

En effet, la valeur ajoutée en volume du secteur primaire, corrigée à des variations saisonnières, s’inscrit en amélioration de 14,8% au troisième quart de l’année contre une baisse de 8,2% relevée à la même période de l’année précédente. Une progression qui selon le HCP est portée par l’activité agricole ayant affiché sur ladite période une amélioration de 17,7% contre une baisse de 10,3% un an plus tôt.
Pour ce qui est du secteur secondaire, sa valeur ajoutée a connu une augmentation de 6,9% au troisième trimestre de l’année et ce après un repli de 2,7% au troisième trimestre 2020. Une amélioration qui résulte du redressement de 17,6% de la valeur ajoutée du bâtiment et travaux publics, de 5,6% de celle de l’industrie d’extraction et de 4% de celles des industries de transformation. La valeur ajoutée de l’électricité et eau a pour sa part grimpé à 3,8% contre 1,6% une année plus tôt.

Par ailleurs, le secteur tertiaire a vu sa valeur ajoutée en hausse de 6,6 % après une contraction de 7,9% à la même période de l’année passée. Ce redressement résulte de la hausse de 70,2% de l’activité des hôtels et restaurants, de 13,7% de celles des transports et de 12% de celle du commerce. L’activité des services rendus par l’administration publique générale et la sécurité sociale s’est améliorée de 5,2% au troisième trimestre. Les services rendus aux ménages et aux entreprises ont affiché une amélioration de 4,5% contre 0,1% pour les services financiers et assurances et 2,8% pour les services de l’éducation, de la santé et de l’action sociale, avec 2,8% au lieu de 3,4%. Le HCP observe également dans sa note de conjoncture une amélioration du besoin de financement de l’économie nationale. «Aux prix courants, avec la hausse du PIB de 10,9% au lieu d’une baisse de 5,7% et l’augmentation des revenus nets reçus du reste du monde de 28,2% au lieu de 53,2%, le revenu national brut disponible a connu une progression de 12% au lieu d’une baisse de 3,4% durant le troisième trimestre de l’année 2020», peut-on relever dans ce sens.

En tenant compte de la hausse de 6,7% de la consommation finale nationale en valeur, au lieu d’une baisse de 2,1% enregistrée une année auparavant, le HCP indique que l’épargne nationale s’est située à 29,9% du PIB au lieu de 25,8%. Par ailleurs, l’investissement brut a atteint 30,4% du PIB au lieu de 26,7% durant le même trimestre de l’année précédente. De même, le besoin de financement de l’économie nationale a connu une légère baisse, passant de 0,9% du PIB à 0,5%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *