Holcim poursuit sa croissance

Holcim poursuit sa croissance

Le Groupe Holcim Maroc continuera son développement en dépit du contexte économique très difficile dans lequel il évolue. C’est ce qu’a annoncé Dominique Drouet, président du directoire de Holcim Maroc, dans une conférence de presse de présentation de ses résultats annuels de l’année 2013, qui s’est tenue hier, mardi 20 mai, à Casablanca.

En effet, le groupe cimentier a réussi à améliorer sa performance industrielle en 2013, en procédant à une réduction des coûts de production et à une optimisation de ses fonctions support.

«Holcim Maroc a réalisé un gain de coût de 100 millions de dirhams, malgré un recul de 5% du résultat d’exploitation par rapport à 2012», a souligné M. Drouet. Et de poursuivre: «nous avons atteint nos objectifs de maîtrise de nos coûts en 2013 grâce à d’importants efforts d’optimisation du rapport clinker-ciment, de baisse de la consommation électrique, d’une rationalisation du processus de production et d’une augmentation sensible de la substitution thermique».

Cependant, après une dynamique exceptionnelle des ventes de ciment au Maroc au premier semestre 2012, les chiffres sont revenus à leur niveau normal en 2013.

Ainsi, le produit d’exploitation a enregistré une baisse de 6% en phase avec le marché. Il est ressorti à 3,112 milliards de dirhams contre 3,322 milliards de dirhams en 2012. «Holcim Maroc a réalisé un résultat net de 446,331 millions de dirhams, en recul de 25%, et un résultat d’exploitation en retrait de 5%, à 825,577 millions de dirhams», a précisé, pour sa part, Christophe Siraudin, directeur administration et finances de Holcim Maroc.

Et de poursuivre : «Cette contreperformance s’explique au premier degré par le ralentissement sensible de l’activité du secteur BTP doublée par les dotations d’exploitation, les charges et produits financiers et les charges et produits non courants qui ont pesé grandement sur les résultats de Holcim Maroc en 2013». Par ailleurs, s’agissant de la fusion Lafarge-Holcim, M. Drouet n’a pas caché la fierté et la joie de tout le Groupe Holcim suite à cette annonce, précisant qu’il n’a encore aucune information concernant les délais et les détails de l’opération.

«Pour avoir plus de détails, il va falloir attendre les autorisations des autorités de réglementation, entre-temps Holcim poursuivra son développement normalement», a déclaré M. Drouet.
S’agissant des perspectives, M. Drouet a souligné que «la tendance à la baisse du marché du ciment semble se poursuivre en 2014.

Cependant, en dépit de ce constat, Holcim a réalisé un début d’année positif par rapport à 2013».
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *