Il s’étale sur 5 ans : L’AFD octroie un prêt de 33 millions d’euros pour réaliser le BHNS d’Agadir

Il s’étale sur 5 ans : L’AFD octroie un prêt de 33 millions d’euros pour réaliser le BHNS d’Agadir

Une convention de partenariat a été signée jeudi à Agadir en présence d’Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc, entre l’Agence française de développement et la SDL Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains, et porte sur l’octroi d’un prêt de 33 millions d’euros pour réaliser le BHNS d’Agadir.

Ladite convention, paraphée par Mihoub Mezouaghi, directeur de l’AFD et Abdelouahed El Kassimi, directeur général de la SDL Agadir Mobilité, prévoit la contribution de l’AFD au financement de la réalisation en cours de la première ligne de Bus à haut niveau de service «Amalway Agadir Trambus», à hauteur de 33 millions d’euros. Cette contribution de l’AFD rentre dans le cadre d’un crédit remboursable par la partie marocaine qui fait l’objet d’une garantie souveraine du Trésor de l’Etat, et dont les échéances y afférentes seront prises en charge par le Fonds d’accompagnement des réformes de transport (FART). Le crédit accordé sur 20 ans prévoit une période de différé de 5 ans dont la première échéance sera exigible et payable le 31 mars 2027. Premier axe du Programme de développement urbain de la ville d’Agadir 2020-2024, acté sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le projet de réalisation de la première ligne du BHNS d’Agadir dispose d’un budget s’élevant à 1,2 milliard de dirhams.

L’intervention de l’AFD à travers cette convention vient donc compléter les contributions des autres partenaires de ce projet structurant, à savoir celle du Fonds d’accompagnement des réformes de transport à hauteur de 378 MDH, celle de la région Souss-Massa à hauteur de 160 MDH et celle de la Commune d’Agadir à hauteur de 302 MDH. Aménagée en site propre, cette première ligne, dont la mise en service est prévue pour 2023, reliera en 45 minutes le port d’Agadir aux quartiers de Tikiouine, sur un trajet de 15,5 km traversant 35 stations et 6 pôles d’échanges. Le projet permettra ainsi l’amélioration des conditions de vie des habitants du Grand Agadir, la promotion d’une mobilité durable et la requalification urbaine d’un grand nombre de quartiers, tout en intégrant une dimension environnementale et en contribuant à l’attractivité de la métropole. «Historiquement engagée auprès de la région Souss- Massa en soutenant les projets à fort impact environnemental et social, l’Agence française de développement confirme son adhésion en contribuant au financement partiel de la réalisation de la première ligne de BHNS Amalway Agadir Trambus.

Par ailleurs, l’AFD octroie à la SDL Agadir Mobilité un financement de 300.000 euros pour accompagner son statut naissant de gestionnaire du réseau des transports collectifs. Ce budget sera dédié à l’assistance technique et aux études structurantes pour l’exploitation de la ligne de BHNS «Amalway Agadir Trambus», souligne un communiqué de l’AFD. Et de poursuivre que «cette convention de partenariat conforte une nouvelle fois la dynamique des partenariats et la profondeur des relations étroites entretenues entre les deux pays».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *