Ils bénéficieront aux jeunes entrepreneurs de Dakhla : L’ANDA lance 25 nouveaux projets d’algoculture

Ils bénéficieront aux jeunes entrepreneurs de Dakhla : L’ANDA lance 25 nouveaux projets d’algoculture

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) appuiera 25 projets d’algoculture au profit des jeunes entrepreneurs de la région de Dakhla-Oued Eddahab dans le cadre du programme d’appui sectoriel.

Dans les détails, les différentes études réalisées par l’ANDA lors de la réalisation des plans d’aménagement au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab laissent constater que cette région dispose de potentialités naturelles et climatiques favorables au développement de l’aquaculture. Partant de ces atouts, l’ANDA œuvre pour la mise en application des projets aquacoles sélectionnés au niveau de cette région, notamment ceux portés par les jeunes entrepreneurs.

Pour garantir la bonne réussite de ces projets, le gouvernement marocain a dédié un programme d’appui spécifique pour la mise en œuvre des projets de cette population, et ce dans le cadre de l’appui sectoriel de l’Union européenne pour la mise en œuvre d’une politique de pêche durable et la gouvernance des océans.
A ce titre l’ANDA apportera son appui technique à 25 projets d’algoculture dans cette région, en l’occurrence dans la zone de Lassarga par l’installation et l’ensemencement des structures aquacoles, et ce à travers une assistance technique qui se fixe comme objectifs : la pérennisation des ressources halieutiques et le développement harmonieux de l’activité aquacole en tenant compte des spécificités de la région, la contribution à la croissance économique et la création de l’emploi et la diversification des produits d’origine marine sur le marché national et régional.
Pour ce faire, l’ANDA vient de publier un appel d’offres pour la sélection d’un prestataire qui transmettra son savoir-faire aux projets bénéficiaires dans la conduite de l’exploitation de leurs fermes d’algoculture depuis l’ensemencement jusqu’à la récolte.

Ainsi, les jeunes entrepreneurs visés par ce projet bénéficieront d’un modèle de programme prévisionnel de production ainsi que d’un compte d’exploitation des unités de culture d’algues installées sur 2 ha pour chaque bénéficiaire couvrant une durée de trois ans au minimum afin d’établir une feuille de route des actions qu’il doit mener pour atteindre la taille cible de son projet.
Ces jeunes profiteront également de quatre ateliers de formation pour leur présenter le programme prévisionnel de production ainsi que le compte d’exploitation des fermes d’algoculture.
Par ailleurs, deux guides seront mis à la disposition des jeunes. Le premier porte sur un guide d’ensemencement sous forme d’un protocole simplifié sur toutes les étapes d’ensemencement, notamment le choix des gisements d’algues, le ramassage, le transport et la préparation des coutures, le bouturage et la mise à l’eau des algues. Tandis que le second consiste en un guide d’exploitation des fermes d’algoculture décrivant toutes les étapes et opérations pour la bonne tenue de cette culture, notamment l’entretien des structures et le maintien de leur flottabilité, la lutte contre les prédateurs et la préparation des espaces de séchage à terre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *