970x250

Face à la flambée des prix des matériaux de construction : Les promoteurs immobiliers saisissent le Conseil de la concurrence

Face à la flambée des prix des matériaux de construction : Les promoteurs immobiliers saisissent le Conseil de la concurrence

C’est le branle-bas de combat dans le secteur de l’immobilier. En effet, les promoteurs immobiliers se mobilisent face à la flambée des prix des matériaux de construction. Des actions concrètes sont ainsi annoncées par les représentants de la profession.

Dans les détails, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) va prendre une batterie de mesures autour de diverses dimensions. Le but est d’attirer l’attention de l’opinion publique mais également les organismes publics sur la situation actuelle du secteur frappé de plein fouet par un renchérissement des coûts. Sur le plan judiciaire et institutionnel, une réunion d’urgence est prévue avec la ministre de tutelle. De même, une plainte documentée sera portée au Conseil de la concurrence. Il sera procédé par ailleurs à l’introduction d’une enquête auprès du CESE et du HCP.

La deuxième dimension est d’ordre administratif. Citons dans ce sens la demande de prolongation des conventions de logement social de deux années, et ce compte tenu de la difficulté d’approvisionnement et de la montée des prix. Parmi les actions prévues dans ce sens, on retrouve la demande de l’arrêt d’application de la taxe sur les terrains non bâtis, la demande de prorogation d’un an du délai des autorisations de construire ainsi que la demande de réduction de 50% des frais d’enregistrement et de conservation foncière au profit des clients et acquéreurs dont le pouvoir d’achat a été considérablement impacté ces dernières années. La troisième dimension porte sur la protection de la profession contre les ententes et la spéculation.

La FNPI engage ainsi un processus de création d’une centrale d’achat qui permettra de mutualiser les approvisionnements des opérateurs du secteur de la construction immobilière à des conditions d’achat et de règlement totalement optimisés et transparents tant auprès des fournisseurs marocains que des importations directes de l’étranger. En termes de prévisions, la FNPI s’attend au ralentissement de l’activité du secteur de plus de 50% après les fêtes de Ramadan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.