Financement de la promotion immobilière : Des ajustements sont à apporter

Financement de la promotion immobilière : Des ajustements sont à apporter

A l’instar des secteurs touchés par la crise, la promotion immobilière a pu profiter des mécanismes financiers d’appui et de relance accordés aux activités sinistrées.

Il a fallu attendre la cinquième réunion du Comité de veille économique pour statuer sur le sort des entreprises opérant dans le secteur dont les fonds de roulement ont été fortement impactés par la Covid-19. Il a été décidé en date du 20 avril 2020 d’étendre le bénéfice de “Damane Oxygène” aux entreprises opérant dans le secteur de l’immobilier dont la trésorerie s’est dégradée à cause de la baisse de leur activité. Une intégration qui leur permet de facto de profiter du produit «Damane Relance» lancé récemment. Le produit Damane Oxygène vise en effet à mobiliser des ressources de financement en faveur des entreprises financièrement affaiblies par la crise. Il couvre 95% du montant du crédit et permet aux banques de mettre en place rapidement des découverts exceptionnels pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises cibles. Pour la promotion immobilière certaines conditions ont été imposées pour bénéficier de cet appui, notamment l’avancement de moitié des chantiers et l’injection de la totalité des fonds propres du promoteur du chantier.

Des exigences critiquées par les professionnels du secteur du fait que l’ensemble des plans de financements ont été chamboulés par la pandémie. Ils appellent dans ce sens à assouplir les conditions d’octroi. Il faut dire que le financement de la promotion immobilière a été longuement sujet à débat. Certes, le tiers des crédits bancaires va au secteur, mais la promotion bancaire en bénéficie le moins. Sur un total de 276,42 milliards de dirhams de prêts accordés au secteur à fin avril 2020, seulement 56,63 milliards de dirhams ont été alloués aux promoteurs immobiliers. Et encore, cet encours s’inscrit depuis des années en baisse. Il a fléchi de 2,7% au mois d’avril au moment où les crédits à l’habitat se sont consolidés de 2,2% portant leur encours à 214,56 milliards de dirhams. Les professionnels du secteur appellent à plus de flexibilité de la part de la profession bancaire, notamment en cette période de crise. Le taux d’intérêt appliqué est au-dessus des aptitudes financières de la promotion bancaire. Il se situe actuellement autour de 6% au moment où le secteur est en atonie et la consommation et le pouvoir d’achat en décélération. S’agissant des crédits à l’habitat, on note un fort engouement pour le financement participatif. Les encours Mourabaha sont en accélération constante.

Les données disponibles à fin avril font état d’un financement de l’ordre de 8,50 milliards de dirhams, en amélioration de 55,2%. L’offre du financement participatif dédié à l’immobilier a été étoffée récemment, notamment avec le lancement de deux instruments de garantie par la fenêtre participative de la CCG «Sanad Tamwil». Citons dans ce sens «Fogarim Iskane», dont la quotité de garantie varie de 70 à 80%, et qui cible les populations à revenu modeste ou irrégulier, dans l’optique de leur permettre l’acquisition d’un logement ou d’un terrain et/ou sa construction. Le deuxième projet, «Fogaloge Iskane», est destiné à la garantie des financements participatifs en faveur des ménages de la classe moyenne et des Marocains résidant à l’étranger (MRE), avec une quotité variant entre 50 et 80%. Rappelons que sous leur forme classique, les produits Fogarim et Fogaloge sont en déclin. On note à fin mai 2020 des financements Fogarim d’une valeur de 28,31 milliards de dirhams profitant à 179.964 ménages. La tutelle note 232 prêts accordés dans ce sens au cinquième mois de l’année contre 817 à la même période de l’année passée, soit une baisse de 71,6%. Avec 160 prêts accordés à fin mai 2020, les prêts Fogaloge se contractent de 69,6% en glissement annuel. En tout, 50.623 ménages profitent de ce financement dont l’encours global avoisine les 14,5 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *