Fogarim : Plus de 30 MMDH de prêts accordés

Fogarim : Plus de 30 MMDH de prêts accordés

Le logement classe moyenne compte au total 11.328 unités dans le cadre de 32 conventions entre 2013 et août 2021. Dans ce sens, 27 conventions sont attribuées au secteur public avec 9.655 logements achevés contre 5 conventions pour 1.673 habitats dans le secteur public.

La croissance démographique génère des impacts socio-spatiaux divers dont le défi urbain et l’accès au logement. Pour permettre aux familles d’acquérir un bien immobilier, l’État a mis en place depuis plusieurs années un programme spécifique pour l’habitat. Cette dynamique s’est accompagnée par la mise en chantier des logements sociaux et économiques à destination des ménages à revenu modeste. Dans ce sens, les principaux indicateurs du secteur de l’immobilier relevant des programmes de l’habitat permettent de mesurer l’inclusion sociale ainsi que la résorption de la pénurie en logement.

Damane Assakane

Pour l’acquisition d’un logement, certaines familles ont recours au fonds Damane Assakane par lequel l’État accorde des crédits immobiliers. Ainsi, 194.157 ménages ont bénéficié de la garantie Fogarim depuis le lancement de cette offre en 2004 jusqu’à fin août 2021. Le montant total de ces prêts atteint au cumul 30,71 MMDH, indique le département de l’habitat et de la politique de la ville. Au seul mois d’août 2021, 636 prêts ont été accordés (0,10 MMDH) contre 864 prêts (0,14 MMDH) à la même période de l’année précédente. Pour ce qui est de Fogaloge, 60.303 ménages ont profité de cette garantie depuis son démarrage en 2009 jusqu’à fin août 2021. Le montant total des prêts Fogaloge atteint 17,20 MMDH. Au huitième mois de l’année 2021, 509 prêts ont été octroyés (0,17 MMDH) contre 433 à la même période en 2020 (0,12 MMDH). L’encours des crédits à l’immobilier s’élève à 288,205 MMDH à fin août 2021, en hausse de 3,55% par rapport à la même date de l’année dernière. Ce montant représente une quote-part de 24,8% du total des crédits de l’économie.

Logement social

Entre 2010 et août 2021, près de 2,11 millions de logements sociaux à 250.000 DH ont été achevés suite à 1.507 conventions. Le secteur privé absorbe à lui seul une grande part de ce segment avec environ 2,04 millions de logements réalisés (soit 1.450 conventions) alors que le secteur public détient 57 conventions pour 70.077 habitats. En presque onze ans, 557.259 logements sociaux à 250.000 DH ont reçu leur certificat de conformité. Pour sa part, l’habitat à 140.000 DH a été visé par 82 conventions pour 40.010 logements entre 2008 et août 2021. Le secteur privé a établi 52 conventions pour 24.643 logements (contre 30 conventions pour 15.367 habitats dans le secteur public). Sur cette même période, 28.182 logements ont obtenu le certificat de conformité. De son côté le logement classe moyenne compte au total 11.328 unités dans le cadre de 32 conventions entre 2013 et août 2021. Dans ce sens, 27 conventions sont attribuées au secteur public avec 9.655 logements achevés contre 5 conventions pour 1.673 habitats dans le secteur public. Le nombre de logements classe moyenne ayant reçu le certificat de conformité est de 253 unités sur cette même période. Les ventes de ciment sont par ailleurs en croissance de 31,06% au cours du mois d’août 2021 s’élevant à 1,133 MT contre 0,864 MT à la même période en 2020.

Durabilité de nos villes : État des lieux

Le premier lundi du mois d’octobre, le monde célèbre la journée mondiale de l’habitat. Cette année, la thématique choisie porte sur : «Accélérer l’action urbaine pour un monde sans carbone». Instituée depuis 1985 par l’Assemblée Générale des Nations Unis, cette date est l’occasion de dresser le bilan en matière d’habitat et de développement urbain au Maroc et mettre en lumière les nouvelles mesures à entreprendre afin de faciliter l’accès au logement. «Entre 2011 et 2020, la production a enregistré près de 2.700.000 unités réalisées et plus de 3.200.000 unités dont les chantiers ont été ouverts.

En ce qui concerne les efforts de lutte contre l’habitat insalubre, à fin 2020, 301.914 ménages bidonvillois ont vu leur condition d’habitabilité s’améliorer avec une production de plus de 517.630 logements sociaux à 250.000 DH en tant qu’unités d’habitat préventif permettant l’accès à un logement décent», rappelle le département de l’Habitat dans un communiqué.

Malgré le contexte de crise sanitaire, le secteur de l’habitat a vu ses indicateurs évoluer positivement et contribue à la réduction du déficit en logements à 385.700 unités à fin 2020. Parallèlement, plusieurs actions ont été menées en faveur des villes bas carbone comme la mise en place d’une nouvelle génération de documents d’urbanisme prônant les principes de l’urbanisme durable, la mise en œuvre de nouveaux règlements d’aménagement version 2.0, les objectifs de développement durable ou encore l’élaboration d’un nouveau référentiel technique de planification urbaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *