Guide de l’immobilier de Mubawab : La demande immobilière toujours réticente

Guide de l’immobilier de Mubawab : La demande immobilière toujours réticente

La demande immobilière tend vers le ralentissement. C’est ce que constate Mubawab dans sa nouvelle étude des tendances du secteur. Il s’agit des résultats de la première édition du Guide de l’immobilier pour le 1er semestre de l’année.

Le site spécialisé dans l’activité immobilière analyse à travers ce document les opportunités du marché. Un diagnostic qui permet également aux professionnels de prendre les décisions adéquates en termes de type, de mode, de lieu et de budget de construction. Selon les conclusions tirées, le ralentissement de la demande s’est accentué au début de l’été. La baisse de la demande concerne aussi bien les appartements que les maisons. Mubawab relève à cet effet une baisse de 7% entre le mois d’avril et juin 2019. En parallèle, l’offre continue d’augmenter. Une progression de 86% a été relevée au niveau des logements neufs et de 30% pour les logements anciens. Par ville, Mubawab constate une évolution mitigée des prix dans les principales villes du Royaume. L’axe Témara-Salé-Kénitra témoigne d’une hausse.

Le prix au mètre carré exercé dans ces villes a significativement grimpé. On note une hausse de 1,2% pour Témara, 7,7% pour Salé et 13% pour Kénitra. S’agissant des prix des appartements, ils ont connu durant les six premiers mois de l’année une stabilité. Cela va d’une baisse de 1,6 à 0,1%. Ces variations ont été plus constatées au niveau de Casablanca, Rabat, Mohammedia, El Jadida et Agadir. Par ailleurs, les prix se sont rétractés au niveau de Tétouan, Fès, Marrakech et Tanger. À Tétouan, Mubawab souligne que le prix au mètre carré s’est rétracté de 9,5% en six mois. De même, le site observe une baisse des prix des logements anciens sur ladite période. Une dépréciation qui, selon Mubawab, dure un peu plus longtemps que les années passées. Il en est de même pour l’immobilier neuf dont les prix ont chuté à la deuxième moitié du semestre, et ce après avoir débuté l’année avec une hausse de 8%. En revanche, la tendance change quand il est question des maisons.

Mubawab observe à cet effet une hausse de 5%, et ce depuis le mois de mars. Pour rappel, l’analyse de Mubawab se base sur des observations relatives aux logements destinés exclusivement à l’habitation et à la vente. Il s’agit en effet des offres annoncées entre janvier et juin 2019. Le guide exclut, par ailleurs, les biens à usage commercial, les biens fonciers, les fermes, les riads et les biens à la location.

Les prix moyens sont calculés par zone géographique, à savoir la ville et l’arrondissement

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *