Haut standing : Le bon filon

«Appartements haut standing à vendre»: des écriteaux qui sont accrochés un peu partout à Casablanca, surtout dans les ruelles des quartiers les plus huppés de la capitale économique du Royaume. Façades en verre, parterre en marbre ou en céramique premier choix, intérieur en bois, sanitaire haut de gamme avec jacuzzi. Bref, l’ensemble est tout simplement luxueux. De quoi faire rêver plus d’un. En effet, habiter dans un cadre aussi enchanteur revient très cher. A partir de 5000 le m2 pour des appartements qui font plus de 200, voire 300 m2. « Les clients qui voudraient acquérir un logement haut standing ne raisonnent pas en terme de rapport qualité/prix. La superficie du logement est une donne importante à leurs yeux », estime Mohamed Halifi, secrétaire général de l’Association des promoteurs immobiliers de la région du Grand Casablanca (APRIM). Pour tous les promoteurs immobiliers, architectes et autres experts du bâtiment, construire du haut standing est un art. Un art qui revient très cher, vu essentiellement la valeur du terrain sur lequel ces constructions sont érigées.
En plus de la cherté du prix des terrains qui a doublé en trois ans, et la rareté du terrain puisque les quartiers les plus prisés par la clientèle du haut standing ne sont pas très nombreux. Et ils sont saturés. Mais en plus de la valeur élevée du terrain, d’autres considérations entrent en jeu pour doper les prix de ces logements.
En tête de liste figure la noblesse des matériaux utilisés : bois massif, acajou et rococo entre autres, marbre d’importation, sanitaire haut de gamme… En outre, un logement haut standing est souvent suréquipé. Cuisines spacieuses et aménagées et autres équipements standards tels que des cheminées, sol revêtu, vidéophone sont devenus indispensables à toute offre immobilière en la matière. « Les espaces verts qui entourent la résidence, la tranquillité, la sécurité et la vue panoramique qu’elle offre sont d’autres atouts de ce type d’habitations », estime un promoteur. Autant d’atouts qui en font un produit très demandé. Et pour faire face à la demande de plus en plus élevée, nombreux sont les promoteurs immobiliers qui n’hésitent pas à afficher le haut standing à la légère. Résultat : une discordance entre le mot «haut standing» et la valeur réelle du bien. «Il ne faut pas se leurrer. Toute l’offre qui se trouve sur le marché national n’est pas du haut standing comme le laisse penser les promoteurs. Ces derniers pensent qu’utiliser des matériaux nobles suffit pour que les logements qu’ils construisent soient du haut standing. Ce qui n’est pas le cas.
Un immeuble tout neuf scintillant en aluminium, bois cher ou encore en marbre n’est pas nécessairement un immeuble haut standing», estime Samir Slaoui, architecte à Casablanca. «Il s’agit d’abord de la qualité technique de ces constructions. Le haut standing est avant tout une bonne exécution du projet sur le plan de la structure.
L’esthétique arrive en second lieu puisque tous ces matériaux nobles utilisés doivent s’accorder au mieux et se fondre dans le décor global », ajoute l’architecte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *