Investissements des MRE: L’immobilier tient le haut du pavé à Casablanca

Investissements des MRE: L’immobilier tient le haut du pavé  à Casablanca

Chez nos MRE, c’est la grosse frénésie pour l’immobilier dans la ville ocre et dans la capitale économique. Selon une enquête réalisée par Mubawab.ma, la diaspora marocaine a concentré l’essentiel de ses investissements dans l’immobilier sur les villes de Casablanca et Marrakech, durant le 1er semestre de l’année en cours.

Et c’est la capitale économique qui se taille la part du lion, concentrant près de 28% du total des acquisitions générées par les MRE. Quant à Marrakech, elle accueille à elle seule 24% de ces investissements. Le reste est principalement effectué entre les villes d’Agadir (14%), Tanger (8%), Rabat-Salé (6%), Essaouira (5%), El Jadida (4%), Mohammedia (4%), Oujda/Saidia (2%) et Fès (2%). La tendance est claire : «les MRE investissent principalement dans leur ville d’origine pour avoir un pied-à-terre, mais s’intéressent également aux autres grandes villes marocaines estivales». La station balnéaire d’Oualidia est d’ailleurs de plus en plus prisée, avec un taux d’investissement de 0,6%.

Les plus gros acheteurs viennent d’Europe

Sans grande surprise, la grande partie des investissements provient d’Europe, à hauteur de 80%, et principalement de France. Ce pays, rassemblant plus de 33% de la diaspora marocaine, regroupe logiquement 50% de ces investissements, suivi par l’Espagne, l’Italie et la Belgique. La crise économique qui sévit dans ces pays, avec les mesures fiscales draconiennes, le manque de visibilité et l’austérité ambiante, auraient persuadé nos MRE à acheter dans leur pays d’origine.

Les Marocains vivant au Moyen-Orient et au Maghreb représentent, quant à eux, 10% des investissements immobiliers des MRE (Arabie Saoudite, Libye, Emirats Arabes Unis et Koweït sont les principales sources d’investisseurs).

La diaspora marocaine d’Amérique du Nord ne participe qu’à hauteur de 5% des investissements immobiliers des MRE au Maroc. Quant au reste des Marocains vivant dans des pays où la diaspora marocaine est minime, ils participent à hauteur de 4% dans ces investissements.

Les appartements, très prisés

Les appartements sont les biens les plus achetés par les MRE, à hauteur de 49%, sur tout le Royaume. La diaspora marocaine exprime aussi un intérêt, qui confirme la tendance nationale pour les segments des villas et maisons de luxe, vu que ces dernières représentent  13% de ses acquisitions. La diversité des offres des promoteurs immobiliers a joué un rôle important pour dynamiser leurs investissements au Maroc sur ces deux segments. Les maisons et riads constituent plus de 15% des investissements des MRE au Maroc. Une manière souvent pour eux de se rapprocher de leur famille. D’autres préfèrent investir dans la terre pour bâtir, vu que les terrains représentent 7% de leurs acquisitions, ou acheter des locaux commerciaux (2%) pour générer du chiffre d’affaires au Maroc via la location ou l’activité commerciale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *