Jackpot pour Rabat

Jackpot pour Rabat

Wessal Capital lève le voile sur le «Wessal Bouregreg». En effet, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé hier, lundi 12 mai à Rabat, la cérémonie de lancement du projet «Wessal Bouregreg». Un mégaprojet urbain portant sur l’aménagement de la séquence II, «Al Saha Al Kabira», de la Vallée de Bouregreg.

Il s’inscrit directement dans le programme de réhabilitation des rives du fleuve du Bouregreg initié sous l’impulsion de Sa Majesté en 2006 pour offrir un lieu de vie agréable et convivial, commun aux habitants et visiteurs de Rabat et Salé. Aussi, cette séquence intervient dans la continuité de la séquence «Bab Al Bahr», d’ores et déjà fonctionnelle, et qui connaît un grand succès.

Ainsi, «Wessal Bouregreg», qui sera réalisé entre 2014 et 2020, est le plus important projet d’investissement de Wessal Capital de par la taille de l’enveloppe mobilisée, chiffrée à 9 milliards de dirhams, mais aussi par les composantes qu’il regroupe sur une superficie d’environ 110 hectares, desservi par le tramway, le réseau routier et autoroutier et se trouvant à 10 minutes de l’aéroport international de Rabat-Salé.

De ce fait, capitalisant sur l’attractivité économique, la forte dimension socio-culturelle et la symbolique du patrimoine de Rabat et de Salé, la séquence II, «Al Saha Al Kabira», ambitionne de créer un programme exceptionnel sur les rives du Bouregreg. En effet, le projet comprend des infrastructures culturelles, des espaces ludiques, de loisirs et de commerce, des espaces publics et des espaces verts, des promenades thématisées le long des deux rives du fleuve, un programme résidentiel, un programme tertiaire, un programme hôtelier et une marina.

C’est ainsi que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé, dans la lignée du projet «Wessal Casablanca Port», le «Wessal Bouregreg» qui ambitionne de valoriser le patrimoine et faire rayonner la culture des deux villes de Salé et de Rabat. Et toujours dans le même sens, «Wessal Bouregreg» aura pour ambition d’améliorer considérablement le potentiel social, culturel et économique de sa région.

Aussi, la création du port de plaisance, de logements, d’hôtels, de commerces, d’équipements culturels et de loisirs s’inscrit pleinement dans la logique volontariste de développement touristique du Maroc tout en créant du lien social. Ces équipements permettront en outre la création de 12.000 emplois dont bénéficieront, prioritairement, les habitants des médinas mitoyennes. De plus, le site contribuera au rayonnement touristique de la région centre, qui ambitionne de recevoir à l’horizon 2020, 4 millions de touristes et ce qui permettra de créer 63.000 emplois.

En gros, «Wessal Bouregreg» a pour objectif d’offrir à Rabat-Salé un rayonnement touristique national et international sans précédent. Aussi, les infrastructures culturelles et d’activités ludiques, qui y jouent un rôle prépondérant, en feront le plus grand centre de culture et de loisirs pour les habitants et les visiteurs de Rabat et Salé.

Particulièrement en direction des jeunes, pour s’épanouir et vivre le plein des expériences d’apprentissage scientifique et culturel grâce au Grand Théâtre de Rabat, au Musée de l’archéologie et des sciences de la Terre et aux Maisons de la culture mais aussi des kiosques d’exposition des arts et de l’artisanat aménagés le long des berges du fleuve.

Un montage financier innovant

Grâce à la pertinence de la Stratégie royale, le Maroc jouit d’une grande crédibilité vis-à-vis des institutions financières internationales. En effet, le pays bénéficie d’une enveloppe d’investissement importante via la création, le 24 novembre 2011, de Wessal Capital, l’Autorité marocaine de l’investissement touristique, une structure financière innovante qui permettra de valoriser les potentialités du secteur.

À noter qu’en plus du don de 5 milliards de dollars accordé par les pays du Golfe, Wessal Capital s’inscrit dans la Vision royale pour la dynamisation de l’investissement et le renforcement du partenariat public-privé et se veut être le fruit d’un partenariat qui vient consolider les relations séculaires, stratégiques et fraternelles liant le Maroc à ces pays.

Un partenariat réparti à parts égales entre 4 investisseurs, les Emirats Arabes Unis via le fonds souverain Aabar, l’Etat du Koweït via le fonds souverain Al Ajial, l’Etat du Qatar via le fonds souverain Qatar Holding, et le Royaume du Maroc via le Fonds marocain de développement touristique (FMDT), auxquels vient s’ajouter l’Arabie Saoudite via le Fonds souverain Public Investment Fund (PIF) pour porter l’enveloppe globale d’investissement en fonds propres de Wessal Capital à 3,4 milliards de dollars.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *