Lancement d’un projet d’urbanisme collaboratif à Casablanca

Lancement d’un projet d’urbanisme collaboratif à Casablanca

Initié par l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable

C’est ce jeudi que l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD) lance le projet «Urbanisme collaboratif pour un aménagement durable de la ville de Casablanca». Le coup d’envoi sera donné à travers un séminaire en ligne durant lequel les contours de ce projet seront dévoilés. L’objectif étant de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des Casablancais par la promotion d’un urbanisme collaboratif, inclusif et harmonieux respectueux de l’environnement, de la santé et du bien-être des citoyens.

Le projet vise notamment la vulgarisation et la promotion de l’urbanisme collaboratif reposant sur des mécanismes de consultation et de concertation des populations, de la société civile, des experts, et des universitaires en tant qu’acteurs du développement durable de leur ville. «Avec sa très forte densité (3992.53 habitants /km2), la ville de Casablanca connaît le taux d’urbanisation le plus élevé à l’échelle nationale et représente un laboratoire de l’urbanisme au Maroc. Mais malgré les efforts et les améliorations permanents des pouvoirs publics, elle continue à connaître d’importants dysfonctionnements qui impactent de façon directe les conditions de vie de la population», apprend-on de l’Alliance.

Les dysfonctionnements relevés résultent, entre autres, de l’intégration timide des critères de durabilité dans les documents d’urbanisme, de la lenteur de l’élaboration de ces documents, du recours excessif et abusif à la dérogation urbaine sans nécessairement se conformer aux plans d’aménagement qui a conduit, entre autres, à la suppression de plusieurs espaces verts au profit de projets immobiliers. «Dans ce cadre l’exploitation de l’intelligence collective d’une ville qui renferme les plus grandes universités, structures médiatiques et associatives et les opportunités offertes par la digitalisation, permettront dans le cadre du projet urbanisme collaboratif de renforcer la participation des acteurs et citoyens, la démocratie participative et le dialogue pour une meilleure appropriation des Casablancais de leurs espaces de vie», peut-on conclure de l’Alliance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *