Le secteur de l’habitat défie la crise : Bilan d’étape des différents dispositifs mis en place

Le secteur de l’habitat défie la crise : Bilan d’étape des différents dispositifs mis en place

Le secteur a bâti son offre sur deux composantes. La première est d’ordre privé portée par le large panel de promoteurs dont regorge le Maroc. L’autre composante est d’ordre public. Elle concerne en effet les programmes initiés par la tutelle en vue de résorber le déficit en termes de logement.

L’impact de la crise sanitaire sur le secteur de l’immobilier n’est plus à démontrer. Cette conjoncture a engendré des pertes significatives aussi bien en termes d’investissements que de main-d’œuvre. En 2020, le montant global des investissements directs étrangers dans le secteur est revenu à 5,95 milliards de dirhams contre 7,05 milliards de dirhams une année auparavant, soit un repli de 15,94%. Le secteur a bâti son offre sur deux composantes. La première est d’ordre privé portée par le large panel de promoteurs dont regorge le Maroc. L’autre composante est d’ordre public. Elle concerne en effet les programmes initiés par la tutelle en vue de résorber le déficit en termes de logement. Après un arrêt forcé de mise en chantier, la machine redémarre.

A fin mai 2021, les ventes de ciment marquent une hausse de 68,52% illustrant ainsi la dynamique qui s’opère sur le terrain. Pour ce qui est des programmes mis en place en concertation avec les opérateurs publics et privés, une progression, bien que légère, se fait observer au titre des cinq premiers mois de l’année en cours. Ainsi, le nombre de conventions visées dans le cadre du programme dédié au logement social à 250.000 dirhams a été porté à 1.507 conventions contre 1.311 une année auparavant. Le nombre total d’unités s’élève ainsi à 2.107.243 logements dont 2.037.166 unités découlant du secteur privé et 70.077 logements réalisés par les opérateurs publics. De même, les logements ayant reçu le certificat de conformité depuis 2010 à fin mai 2021 sont au nombre de 545.772 unités contre 484.028 logements recensés à la même période de l’année passée. Pour ce qui est des logements sociaux en milieu rural, on note la signature de 13 conventions sur la période allant de 2019 à mai 2021 portant ainsi le nombre de logements à 6.852.

De même 429 logements ont reçu le certificat de conformité sur ladite période. La tutelle, dans sa dernière veille du secteur, fait état de 82 conventions visées dans le cadre du logement à 140.000 dirhams portant sur la réalisation de 40.010 logements dont 52 conventions conclues avec le secteur privé (26.643 logements) et 30 pour le secteur public (15.367 logements). Ces chiffres couvrent en effet la période allant de 2008 à mai 2021. Ils s’inscrivent en hausse comparé aux chiffres arrêtés à la même période de l’année précédente. Pour ce qui est du chantier relatif au logement dédié à la classe moyenne, il n’arrive toujours pas a atteindre sa vitesse de croisière. Seulement 32 conventions ont été conclues depuis le lancement de ce programme en 2013 à ce jour, soit un volume de 11.328 logements.

La part belle revient au secteur privé. Ce segment décroche à lui seul 26 conventions représentant ainsi 9.375 unités contre 5 conventions pour le secteur public (1.673 logements). Par ailleurs, 253 logements ont reçu jusque-là le certificat de conformité. S’agissant de la production, les chiffres disponibles sont arrêtés à fin 2020. Au titre de cet exercice, 128.493 unités (logements et lots confondus) ont été produites dont 101.716 unités économiques et sociales. Ce flux s’inscrit en baisse de 18,95% comparé au volume atteint en 2019. La baisse est plus accentuée en termes de mise en chantier. Le repli est estimé à 37,23% en 2020 soit 110.613 unités mises sur les rails dont 88.357 unités économiques et sociales.

Financement

Damane Assakane : Près de 47 MMDH de prêts accordés à fin mai

Le financement est un indicateur déterminant pour la bonne santé du secteur de l’immobilier. Se référant aux dernières statistiques du ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, plus de 250.000 ménages ont bénéficié de Damane Assakane pour un montant cumulé d’environ 47 milliards de dirhams, et ce depuis la création de ce dispositif jusqu’à fin mai 2021. Cet encours est, en effet, réparti entre deux mécanismes de financement. Le premier porte sur la garantie Forgarim ayant bénéficié à ce jour à 191.651 ménages pour un montant global de 30,29 milliards de dirhams.

Ainsi, 848 prêts ont été octroyés au mois de mai 2021 pour 146 millions de dirhams contre 232 prêts pour 38 millions de dirhams contractés à la même période de l’année passée. Concernant Fogaloge, 58.435 foyers en ont profité à fin mai 2021 pour 16,64 milliards de dirhams. Rien qu’au mois de mai 2021, 701 prêts ont été accordés dans le cadre de cette garantie pour un encours global de 192 millions de dirhams contre 160 prêts pour 47 millions de dirhams en mai 2020. Quant aux crédits immobiliers, leur contribution à l’économie nationale atteint 25,12% avec 286,451 milliards de dirhams DH à fin avril 2021 contre 276,426 milliards de dirhams sur la même période de l’année passée marquant ainsi une progression de 3,63% en glissement annuel. Au niveau du taux débiteur appliqué par les banques, il serait de 4,74% au premier trimestre 2021 contre 5,22% à la même période une année auparavant (-9,20%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *