970x250

Les mises en chantier sur un trend baissier

Les mises en chantier sur un trend baissier

Les indicateurs de veille de la tutelle le confirment

 

Face au contexte économique difficile, la dynamique de mise en chantier d’unités immobilière affiche une décadence notable. A fin 2021, les mises en chantier se sont rétractées de 2,41% passant de 240.501 unités d’habitation à 234.701 unités recensées une année auparavant. Dans les détails, les mises en chantier de l’année 2021 ont concerné 131.523 lots et logements dont 96.107 unités économiques et sociales. La restructuration a concerné au titre de la même période environ 103.175 unités. C’est ce que l’on peut relever des indicateurs disponibles au niveau du ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville. La tutelle, qui s’est engagée depuis plus de 20 ans à réduire le déficit énorme en matière d’habitat, repense actuellement sa politique immobilière.

Dans l’attente d’un nouveau dispositif visant à renforcer l’offre en logement, l’heure est au bilan. Les résultats des actions engagées, dans une approche partenariale publique privée, ressortent disparates. On remarque un fort engouement pour le logement social à 250.000 dirhams tandis que les autres programmes ont affiché des résultats mitigés. Se référant aux indicateurs de la tutelle arrêtés à fin février 2022, près de 2,11 millions d’unités de logements sociaux ont été achevées depuis le lancement du programme découlant de 1.507 conventions conclues depuis 2010. Ces logements ont été initiés en grande partie par les promoteurs privés. Le volume produit à cet égard est de 2,04 millions d’unités résultant de 1.450 conventions.

Le secteur public a pour sa part réalisé 70.077 unités dans le cadre du dispositif dédié au logement social, soit 57 conventions signées depuis 2010 à fin février 2022. Le même cap a été couronné par la délivrance des certificats de conformité à 577.723 d’unités d’habitat social. Parmi les programmes initiés, on note le logement à faible valeur immobilière totale (140.000 dirhams). De 2008 à fin février 2022 seulement 82 conventions ont été conclues à cet égard portant sur 40.010 logements dont 24.643 unités réalisées par le secteur privé (52 conventions). Le secteur public y a contribué pour sa part à travers 15.367 unités, soit 30 conventions. Notons que sur le volume produit, 28.381 logements à 140.000 dirhams ont obtenu le certificat de conformité. Pour ce qui est du logement dédié à la classe moyenne, le nombre de conventions visées depuis le lancement de ce dispositif ne dépasse pas les 32. 27 conventions d’entre elles ont été signées avec les promoteurs privés. Chose ayant permis de réaliser 9.655 habitats. L’Etat a pour sa part réalisé 1.673 unités de logement dédiées à la classe moyenne, soit 5 conventions conclues depuis 2013 à fin février 2022. Se référant à la tutelle, seulement 253 unités relevant de ce programme ont reçu le certificat de conformité. Quant au logement social locatif, une seule convention a été visée depuis 2010 couvrant à cet égard 50 unités.

En vue d’assurer un logement décent, la tutelle a mis en place un dispositif dédié à l’habitat insalubre. Notons en premier le «programme national sans bidonvilles» ayant permis d’assainir 59 villes et centres des bidonvilles. La tutelle a dans ce sens traité les dossiers de 412.640 ménages sur la période allant de 2004 et 2021. Pour ce qui est des habitations menaçant ruine, il a été procédé au traitement de 32.473 ménages habitant des bâtisses menaçant ruine à fin 2021. La tutelle a par ailleurs œuvré à améliorer les conditions de vie de plus de 1,325 million de ménages vivant dans des quartiers sous-équipés ou dans l’habitat non réglementaire.

 

Fogarim-Fogaloge  Un cumul de 51,55 milliards de prêts accordés à fin février 2022

Pour faciliter l’accès au logement, l’Etat a mis en place des garanties des crédits bancaires pour le financement de l’acquisition du logement ou du terrain et/ou sa construction. Citons dans ce sens Fogarim dédié à des populations à revenus modestes et/ou non réguliers et Fogaloge dont la cible n’est tout autre que la classe moyenne et les Marocains résidant à l’étranger. S’agissant de la Garantie Fogarim, elle a bénéficié à 198.037 ménages depuis son lancement en 2004 à fin février 2022. L’encours accordé tout au long de cette période est estimé à 31,33 milliards de dirhams. Pour le seul mois de février, 585 prêts ont été octroyés totalisant une valeur de 100 millions de dirhams contre 1011 prêts accordés à la même période de l’année précédente (171 millions de dirhams). De même, 63. 704 ménages ont pu bénéficier de la garantie Fogaloge depuis la mise en œuvre de cette offre en 2009 jusqu’à fin février 2022. Le montant total des prêts s’est élevé à 18,22 milliards de dirhams dont 180 millions de dirhams alloués au seul mois de février 2022, soit 585 prêts accordés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *