Location longue durée : Le ratio offre-demande en légère augmentation

Location longue durée : Le ratio offre-demande en légère augmentation

Mubawab décortique les tendances du marché

Les loyers les moins chers se trouvent à Khouribga (1.100 DH), Fkih Ben Salah (1.500 DH) et Taroudant (1.550 DH). En revanche, les loyers les plus chers se trouvent au niveau des grands axes dont Casablanca (8.550 DH), Rabat (8.900 DH) et Bouskoura (10.200 DH).

Mubawab retrace la dynamique du marché de la location longue durée au niveau national. Le constat établi fait ressortir, au premier trimestre de l’année, une tendance inchangée de l’indice des prix locatifs par rapport au dernier tensiomètre du portail. «Le tensiomètre locatif by Mubawab, que nous délivrons chaque trimestre, est le fruit d’une analyse de la dynamique de l’offre et de la demande relatives à la location longue durée sur notre portail Mubawab.ma. Nous plaçons la data en première ligne pour permettre aux professionnels de l’immobilier de suivre les paradigmes du marché et d’accompagner les particuliers dans leur prise de décision», peut-on relever de Kevin Gormand, CEO et co-fondateur du Groupe Mubawab. Les observations qui remontent du tensiomètre locatif de Mubawab correspondent à des logements destinés exclusivement à l’habitation et à la location, annoncés sur le portail entre janvier 2021 et mars 2021. Et ce à l’exception des biens à usage commercial, des biens fonciers, des fermes, des riads et des biens à la vente. Les prix moyens sont, à cet effet, calculés par zone géographique dans l’ensemble et pour chacun des segments retenus pour les villas et les appartements, meublés ou vides, sur la base des annonces de location publiées sur Mubawab.ma.

Se référant au tensiomètre locatif de Mubawab, le ratio offre-demande s’inscrit en légère augmentation passant ainsi de 3,09 en moyenne à 3,52 au niveau national. «Ce ratio représente le potentiel de croissance existant dans chaque zone», relève-t-on de Mubawab. Et de préciser que «la demande augmente de +3,2 % après qu’elle s’est stabilisée à +2 % le trimestre précédent dans certaines villes». Mubawab dresse dans son tensiomètre une moyenne du coût du loyer. Ainsi, un appartement vide se loue, en moyenne, à 7.560 dirhams par mois au Maroc. On note à cet effet une hausse de 4% en glissement annuel alors qu’en glissement trimestriel Mubawab fait relever une baisse de 3%. Pour ce qui est des appartements meublés, ils se louent en moyenne, selon le tensiomètre de Mubawab, à 8.140 dirhams mensuellement. L’indice y afférent se veut stable aussi bien en glissement trimestriel qu’en glissement annuel. Selon Mubawab, les loyers les moins chers se trouvent à Khouribga (1.100 DH), Fkih Ben Salah (1.500 DH) et Taroudant (1.550 DH).

En revanche, les loyers les plus chers se trouvent au niveau des grands axes dont Casablanca (8.550 DH), Rabat (8.900 DH) et Bouskoura (10.200 DH). Quant aux villas, leur location vide coûte en moyenne 24.440 dirhams par mois marquant ainsi une légère hausse par rapport au dernier trimestre 2020 (+1 %) et une hausse de 3 % comparé au même trimestre de l’année passée. Le coût de location mensuelle des villas meublées est estimé à 22.070 dirhams par mois. Cet indicateur ressort en baisse de 2 % en glissement trimestriel et en hausse de 1 % en glissement annuel. Il est à noter que les dix quartiers stars dans la location longue durée de logements sont : Guéliz (Marrakech), Agdal (Rabat), Ryad (Rabat), Sidi Maarouf, Dar Bouazza, Bouskoura, Aïn Sebaâ, Maarif, Bourgogne (Casablanca) et Tanger Centre. Pour ce qui est des superficies, Mubawab assure que l’on perd, en moyenne, 1m² en un seul trimestre, et l’on gagne 2m² par rapport à la même période de 2020. La demande passe de 51 à 50% d’appartements avec balcon ou terrasse, et de 62 à 50% de villas avec piscine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *