970x250

Marché immobilier : Les prix flanchent au deuxième trimestre

Marché immobilier : Les prix flanchent  au deuxième trimestre

Une évolution relevée par Mubawab

Le prix moyen du mètre carré des appartements au Maroc s’élève au deuxième trimestre à 10.200 dirhams. Il ressort également que l’offre et la demande sur les appartements neufs et anciens enregistrent une hausse respective de 14% et 13% sur ladite période de l’année.

Les prix de l’immobilier affichent un léger recul au deuxième trimestre de l’année. C’est du moins ce que constate Mubawab à travers son Guide de l’immobilier. Le décryptage du marché établi au deuxième quart de l’année démontre une reprise de l’offre après un fléchissement observé au titre des trois premiers mois de l’année. «Outre les évolutions des prix dans les villes et l’analyse de la dynamique du marché immobilier sur le digital, l’offre et la demande sont également des indicateurs intéressants sur lesquels nous nous penchons pour enrichir notre analyse.

Ainsi, il ressort que, depuis la baisse qu’a connue l’offre en T1-2022, la tendance retrouve des couleurs au deuxième trimestre avec une hausse de 13,9%», commente dans ce sens Kevin Gormand, CEO et cofondateur du Groupe Mubawab. Et de préciser que «sur la même période, la demande suit la même tendance que l’offre et enregistre une hausse de 10,4%». Kevin Gormand assure par ailleurs que la proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance. «Sur la ville de Casablanca, la demande est presque 9 fois plus importante que l’offre !», assure-t-il. Se référant à Mubawab, le prix moyen du mètre carré des appartements au Maroc s’élève au deuxième trimestre à 10.200 dirhams. Il ressort également que l’offre et la demande sur les appartements neufs et anciens enregistrent une hausse respective de 14% et 13% sur ladite période de l’année.
En analysant les tendances des prix, Mubawab fait ressortir une baisse de 10% des prix des villas. Les prix des appartements anciens ont suivi la même tendance.

Ils se sont contractés de 10% en glissement trimestriel. «En glissement annuel, le prix global de l’ancien s’est déprécié de 4% avec une baisse de 1% pour les appartements et de 10% pour les villas», explique Mubawab à cet égard. Pour ce qui est du prix du neuf, Mubawab indique qu’il s’aligne sur les mêmes tendances de celui de l’ancien. Ainsi, le prix global du neuf s’est replié de 4% au deuxième trimestre. Cette baisse découle d’un recul de 8% des prix des appartements et une hausse de 10% pour les villas.
En glissement annuel, Mubawab constate une hausse du prix global du neuf. Un bond de 10% en moyenne est constaté à cet effet au deuxième quart de l’année. A fin septembre, Mubawab anticipe une baisse des prix au niveau de Casablanca et Marrakech, soit respectivement 3,06% et 4,22% en termes de perspectives. En revanche, les prix devront enregistrer une faible variation au niveau de la ville d’Agadir. Mubawab table à cet effet sur une hausse de 0,07%. Pour ce qui est de Rabat, les prix devraient légèrement reculer marquant ainsi une baisse limitée à 0,01% au prochain trimestre.

Notons que ces résultats peuvent être fluctuants et ne pas suivre la tendance indiquée et ce compte tenu de l’instabilité du marché et du contexte actuel. Il est à rappeler que les conclusions faites dans ce Guide correspondent à des logements destinés exclusivement à l’habitation et à la vente annoncés sur le portail entre avril 2022 et juin 2022.

La publication exclut par ailleurs les biens à usage commercial, les biens fonciers, les fermes, les riads et les biens à la location. Selon Mubawab, les prix moyens sont calculés par zone géographique que cela soit par ville ou arrondissement, dans l’ensemble et pour chacun des segments de marché retenus pour les villas et les appartements neufs et anciens, et ce sur la base des annonces de ventes publiées sur le portail «Mubawab.ma». Les évolutions de prix relativement importantes peuvent être expliquées selon Mubawab par l’entrée d’un nouvel acteur dans la zone concernée, le début de commercialisation d’un projet en cours de la période d’étude ainsi que la fin de commercialisation d’un projet en cours de la période d’étude.

 

Hausse de 3,8% de l’indice Mubawab des prix

Mubawab dévoile dans son décryptage une hausse de son indice des prix à fin juin. Ainsi, l’Indice Mubawab des prix (IMP) a enregistré une prise de valeur de 3,8% comparé à mai 2022, soit au même niveau de prix qu’en décembre 2021.
Par zone géographique, trois villes du Royaume affichent des prix stables pour les appartement. Citons dans ce sens Casablanca, Marrakech, Témara qui enregistrent des évolutions de prix minimes comprises entre -2% et +2%. Quant aux villas, Tanger , Agadir, Bouskoura et Kénitra font preuve d’une certaine stabilité des prix au titre du deuxième trimestre. Les évolutions constatées sont comprises entre +/-4%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.