Mubawab analyse l’impact de la Covid-19 sur le marché immobilier : Les prix légèrement en repli au 1er trimestre

Mubawab analyse l’impact de la Covid-19 sur le marché immobilier : Les prix légèrement en repli au 1er trimestre

Du nouveau chez Mubawab. Le lancement de sa nouvelle édition du «Guide de l’immobilier» a été marqué par le lancement d’un nouveau modèle prédictif.

Il concerne en effet les appartements et permet grâce à la donnée des trois dernières années d’observer l’évolution des prix sur les trois prochains mois. «La crise sanitaire déclenchée par la pandémie de la Covid-19 est une situation qui nous a mis face à une importante responsabilité: rendre la digitalisation accessible au plus grand nombre d’acteurs du secteur immobilier et leur permettre de tirer profit de tous les bénéfices du numérique, assurant ainsi la relance et la continuité de l’activité. Placer la data et les études de marché au cœur de notre stratégie pour accompagner nos clients dans leur prise de décision et les éclairer sur leur potentiel de croissance est l’une de nos plus fortes ambitions», indique dans ce sens Kevin Gormand, co-fondateur et directeur général de Mubawab. Dans cette publication Mubawab dresse un bilan de l’impact de la Covid-19 sur l’immobilier.

Parmi les constats faits, on relève un léger repli des prix au premier trimestre 2021. Mubawab relève dans ce sens une évolution négative de 0,47% du prix moyen du mètre carré des appartements s’établissant au premier trimestre à 10.400 dirhams. Pour ce qui est de l’offre, elle aurait ralenti de 8,8% pour les appartements neufs et anciens au moment où la demande pour lesdits biens s’est renforcée de 13%. «Le premier trimestre 2021 est marqué par une demande positive.

Le potentiel de croissance est ainsi toujours existant, c’est-à-dire que la proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance», commente M. Gormand qui illustre par la demande de la ville de Fès qui se veut deux fois plus importante que l’offre. L’analyse de l’évolution des prix par villes démontre une stabilité des prix des appartements au niveau de Salé, Agadir, Témara, Casablanca, Rabat et Bouskoura. Les évolutions de prix minimes sont comprises entre -4% et +3%. Le prix des villas est plutôt stable à Rabat (-4%), Témara (-2%) et Bouskoura (+2%). En termes de prévisions, Casablanca devrait voir le prix de ses appartements augmenter de 2,37% au mois d’avril pour baisser de 7,01% au mois de mai et de 1,21% au mois de juin. Pour Rabat, le prix des appartements devrait baisser de -4,49% au mois d’avril 2021 puis remonter à partir des mois de mai et juin avec respectivement +2,68% et +1,31%. Au niveau d’Agadir, le prix des appartements augmenterait de +2,20% en mai et baisserait de 1,09% en avril. Cette baisse devrait atteindre les 3,23% en juin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *