Relance de l’activité : La RSE plus que jamais au cœur de l’action du Groupe Al Omrane

Relance de l’activité : La RSE plus que jamais au cœur de l’action du Groupe Al Omrane

Sur la période de confinement, le Groupe Al Omrane avait pu maintenir quasiment 20% des chantiers en activité et avait dû arrêter environ 395 chantiers.

L’activité reprend peu à peu ses droits. Sur ces dernières semaines, les efforts entrepris par le Groupe Al Ormane avec ses partenaires pour une relance progressive et sécurisé de l’activité ont permis à environ une centaine de chantiers de reprendre avec à fin juin un rythme d’activité qui avoisine un taux de 40% et un doublement de l’effectif de personnes travaillant sur le terrain. Sur la période de confinement, le Groupe Al Omrane avait pu maintenir quasiment 20% des chantiers en activité et avait dû arrêter environ 395 chantiers. Ainsi, la relance progressive et sécurisée de l’activité sur les chantiers s’est effectuée dans un contexte où les entreprises sont appelées à veiller au respect des mesures de sécurité et d’hygiène. En plus du respect des recommandations du Guide du ministère de tutelle, la maîtrise d’œuvre, les entreprises ainsi que les différents intervenants sont tenus d’appliquer les consignes et mesures sanitaires édictées par le ministère de la santé, le ministère du travail et de l’insertion professionnelle et les autorités compétentes.

Le Groupe s’est attelé, d’abord à travers son Plan de continuité de l’activité (PCA), son Plan de relance national ainsi que ses PRA régionaux, préparés pendant la période d’urgence sanitaire, à assurer un redémarrage progressif et sécurisé des chantiers avec l’évaluation de la situation des programmes et des partenaires en vue de prendre les mesures d’accompagnement pour garantir la réussite de cette relance.
Les entreprises sont en effet confrontées à plusieurs défis, potentiellement importants, auxquels il faut répondre (problème financier, logistique, production, transport…). Le Groupe travaille en étroite collaboration avec les prestataires (entreprises, maîtrisé d’œuvre, fournisseurs…) pour les aider à se préparer et à réagir, d’abord par l’accélération du rythme de paiement pour leur permettre d’honorer leurs engagements et préserver les emplois, ainsi que le suivi et l’encadrement de leurs actions pour une meilleure maîtrise des conditions et prérequis de redémarrage opérationnels et sanitaires.

Il s’agit également d’actualiser les plannings et délais de réalisation en prenant en compte l’ensemble des contraintes liées à cette période et au contexte à venir.
Le Groupe Al Omrane, de par sa présence sur l’ensemble du territoire national, et l’importance de l’écosystème qui agit et interagit avec ses activités et ses interventions, est appelé à jouer un rôle majeur à travers les signaux forts qu’il peut donner pour une redynamisation de l’activité. Il s’inscrit en effet dans une économie intégrée où les entreprises, les architectes, les bureaux d’études, les fournisseurs, les sous-traitants… ont été pour la majorité exposés aux impacts de la crise tant sur le plan de l’approvisionnement que la circulation des biens, des personnes et des flux financiers. «Aussi au regard des enjeux sociaux et environnementaux du Groupe, Al Omrane a fait le pari durant cette période de pandémie de renforcer sa démarche de Responsabilité sociétale, étant convaincu que sa performance globale est directement corrélée à sa performance sociétale», déclare Bouchra Lmoudden, directrice du Pôle Ingénierie et Développement du Groupe Al Omrane.

En tant qu’acteur public qui contribue à améliorer les conditions d’habitat des Marocains, Al Omrane possède un fort ADN social qui place le citoyen au cœur de ses actions et de ses préoccupations. Il était donc naturel mais essentiel que le Groupe intègre les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans ses activités et dans ses interactions en permanence avec ses différentes parties prenantes et son écosystème. «Pour soutenir l’économie et préserver les emplois, notre groupe a assuré la continuité de certains chantiers prioritaires, en concertation avec les autorités locales, tout en garantissant la mise en place des mesures sanitaires et de sécurité des personnes y travaillant, ce qui a permis à 20% des chantiers de poursuivre leur activité durant la période difficile de la Covid-19», apprend-on de la responsable.
Aussi, Al Omrane a adopté plusieurs initiatives locales qui participent aujourd’hui, en plus de la réduction de l’empreinte écologique du groupe, à améliorer ses modes d’interventions, ce qui impacte positivement les conditions de vie des communautés locales concernées directement ou indirectement par les projets du Groupe.

L’avènement de la crise, suite à la pandémie Covid-19 n’a que renforcé pour le groupe l’importance de ses actions et a mis en évidence ses engagements face aux changements actuels et futurs. Face à cette situation inédite, «Al Omrane a estimé devoir s’interroger, repenser ses façons de fonctionner, et surtout pour l’après-crise», poursuit-elle. Aujourd’hui, Al Omrane estime que ses engagements sociétaux et sociaux auront plus de sens après cette crise, car les conditions économiques seront évidemment moins favorables que celles d’avant. Le Groupe Al Omrane, conscient de son rôle d’acteur économique stratégique pour le pays et convaincu que la relance économique est un impératif, apportera tout l’appui et le soutien nécessaire à son écosystème pour réussir un redémarrage progressif et sécurisé des activités et une relance durable et concertée avec l’ensemble de la chaîne de valeur. Aussi, le périmètre d’influence d’Al Omrane est très important, d’autant plus quand on comptabilise, au-delà des citoyens qui bénéficient (directement ou indirectement) de ses projets, ses collaborateurs, ses partenaires, la maîtrise d’œuvre, les entreprises de travaux, les fournisseurs, les sous-traitants…

Ce qui est clair aussi, c’est qu’Al Omrane dans le monde d’après-crise, sera de plus en plus déterminé à mieux prendre en compte les dynamiques sociétales de son modèle économique, ainsi qu’intégrer les dimensions environnementales, sociales dans sa gestion. En effet, lorsqu’elle est pleinement intégrée dans la stratégie de l’entreprise, la RSE est un outil incontournable permettant de rendre son fonctionnement plus agile et d’améliorer la pérennité de sa performance globale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *