ImmobilierUne

Timide évolution des prix des actifs immobiliers en 2016: Les ventes se rétractent à Marrakech et Tanger

© D.R

Les actifs immobiliers n’ont pas connu une forte progression en 2016. Au contraire, l’indice des prix établi par Bank Al-Maghrib fait ressortir une timide évolution, comparé à l’année 2015.

L’évolution relevée par la banque centrale est de l’ordre de 0,9% à fin décembre après une hausse de 1,2% observée à la même période de l’année précédente. En commentant l’évolution de l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI), Bank Al-Maghrib évoque dans ce sens la progression des prix du foncier. Son indice a grimpé à 2,1% après une amélioration de 1,2% une année auparavant. Le prix des locaux à usage commercial s’est également redressé entre 2015 et 2016. Il est passé de 2 à 4,7%, apprend-on de Bank Al-Maghrib. En revanche, la banque centrale relève dans son analyse une stagnation des prix des biens résidentiels. Ils se sont stabilisés après une hausse de 1,7% en 2015. L’année 2016 a été par ailleurs marquée par une forte reprise des transactions. Elles sont passées d’un recul de 1,3% pour atteindre un pic de 8,1% en 2016.  Bien que cette hausse ait concerné toutes les catégories d’actifs, les transactions pour les bien résidentiels se sont nettement améliorées. Elles ont atteint une progression de 7,9% en 2016.

En termes des ventes, Bank Al-Maghrib relève des hausses de 8% au niveau des appartements, de 7,8% au niveau des maisons et de 6,7% au niveau des villas. Par répartition géographique, pratiquement toutes les villes ont vu leur indice des actifs immobiliers s’accroître. Toutefois, Bank Al-Maghrib note une exception. La banque centrale a observé durant 2016 une baisse de l’IPAI au niveau de la capitale économique du Royaume. «Au niveau de Casablanca, la tendance haussière de l’IPAI a été interrompue, avec un recul de 3,8%, reflétant une diminution de 5,5% des prix des appartements, tandis que le foncier et les locaux commerciaux se sont renchéris de 2,6 et de 4,2% respectivement», relève-t-on de Bank Al-Maghrib. Et de préciser que «pour ce qui est des transactions, après une diminution de 4,3% en 2015, elles ont augmenté de 4%, traduisant l’accroissement des ventes de toutes les catégories d’actifs, notamment les appartements». Les transactions ont pour leur part baissé à Marrakech où les prix ont progressé de 0,7% en 2016, recouvrant des hausses de 2,2% pour les appartements, de 8,7% pour les locaux commerciaux et une baisse de 1,9% des prix des terrains.

Ainsi, les ventes au niveau de la ville ocre ont affiché un repli de 14,5%. Cette baisse est tirée par la baisse de 8,6% des ventes des appartements et le recul de 20,7% des ventes des locaux commerciaux. Marrakech a par ailleurs connu une nette baisse des transactions portant sur le foncier atteignant ainsi un repli de 31,5% en 2016.  Le même constat est observé au niveau de la ville de Tanger. La ville du détroit a vu le prix de ses actifs immobiliers atteindre une hausse de 5,7% pour les appartements et de 1,4% pour les terrains. A cet effet, les transactions ont fléchi de 5,6%. Les ventes des appartements à Tanger ont diminué en 2016 de 7%. Celles des locaux commerciaux ont reculé de 6,7%. En revanche, les ventes des terrains dans la ville de Tanger ont repris, passant d’une baisse de 10% en 2015 pour atteindre une hausse de 1,2% à fin 2016. En ce qui concerne Rabat, la capitale administrative du Royaume a connu durant l’année 2016 une hausse des prix de ses actifs immobiliers. Ils ont connu une hausse de 2,1% reflétant, selon Bank Al-Maghrib, un renchérissement de toutes les catégories d’actifs dont 2,1% pour les appartements. Les ventes au niveau de Rabat se sont améliorées de 27,4% reflétant une hausse de 31,9% des ventes des biens résidentiels et de 6,6% de celles des terrains.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus