Impact du Covid-19 sur les entreprises : Voici les premiers résultats de l’enquête de la CGEM

Impact du Covid-19 sur les entreprises : Voici les premiers résultats de l’enquête de la CGEM

Chiffre d’affaires, reports d’échéances, délais de paiement, emploi, reprise…

Quels sont les impacts de la pandémie Covid-19 sur votre entreprise ? C’est la principale question à laquelle tente de répondre la CGEM à travers une récente enquête menée auprès des entreprises. En effet, cette enquête qui a commencé le 17 avril et continuera jusqu’au 1er mai 2020, compte à la date du 23 avril 1.820 participations. Le document révélant ces résultats préliminaires (daté du 24 avril 2020) s’est basé sur 1.740 réponses qui ont servi à l’analyse après élimination de doublons et de réponses incohérentes. Plus en détail, 24,1% des répondants sont des petites entreprises qui ont un chiffre d’affaires (CA) entre 10 millions DH et 50 millions DH, 23,8% des enquêtés sont des micro-entreprises dont le chiffre d’affaires est entre 0,5 MDH et 3 MDH, 20,7% des répondants sont des petites entreprises qui enregistrent un chiffre d’affaires entre 3 MDH et 10 MDH. L’enquête repose également sur les réponses des moyennes entreprises (13%) dont le CA est entre 50 MDH et 175 MDH, les grandes entreprises (10,1%) avec un CA égal ou supérieur à 175 millions DH et les auto-entrepreneurs (8,4%) dont le CA est inférieur à 0,5 MDH. Parmi les 1.740 répondants de toutes tailles, 452 des enquêtés travaillent dans l’export et 90% sont des TPME. Cette enquête couvre 33 fédérations de tous les secteurs de l’économie. Ces entreprises comptent 300.485 employés. Rétrospective des éléments saillants de ces résultats.

Baisse significative de l’activité au mois de mars

Au niveau de l’évolution de l’activité pendant les trois premiers mois de l’année 2020, les résultats préliminaires de cette enquête font ressortir une baisse significative de l’activité économique dès le premier mois de la crise liée au Covid-19. Au mois de janvier, 84 des répondants déclaraient une diminution de l’activité de plus de 50%, en février ils étaient 147, et en mars ce chiffre a grimpé pour atteindre 815.

Reports d’échéances multiples

71,4% des entreprises questionnées ont demandé au moins un report. Parmi celles qui ont demandé des reports, 62,7% ont demandé plus d’un report. 22,8% des répondants ont demandé les 3 reports (fiscal, social et bancaire) en même temps. L’enquête de la CGEM précise que ces reports vont grever les liquidités futures des entreprises à la relance.

Perte d’emplois : Les entreprises expriment leur inquiétude

En termes d’emploi, les entreprises ayant fait l’objet de cette enquête craignent la perte de 165.586 emplois, soit 55,11% de leurs effectifs.
Pour celles ayant enregistré une baisse supérieure à 50% de CA elles craignent de perdre 100.000 emplois, explique la même source. A la question de «Avez-vous bénéficié de l’indemnité forfaitaire ou comptez-vous le faire dans les prochains semaines ou mois ?», 48,8% des enquêtés ont répondu par non mais restent attentifs à l’évolution des évènements, 39% ont répondu oui et 12% déclarent ne pas avoir l’intention d’en bénéficier. Par ailleurs, les répondants laissent présager un possible doublement de l’indemnité forfaitaire.

Impact sur le chiffre d’affaires : Baisse pour le reste de l’année 2020

Les résultats préliminaires de cette enquête révèlent que même si les entreprises prévoient une reprise à partir de juin, leurs chiffres d’affaires prévisionnels sont en baisse pour le reste de l’année.

Reprise en 2021 pour la grande majorité des entreprises exportatrices

L’enquête s’est intéressée aux perspectives de ventes pour les exportateurs. Ainsi, à la question de «Si vous êtes exportateurs, quelles sont vos perspectives de ventes dans vos marchés traditionnels ?», 56,7% des répondants entrevoient une reprise en 2021 alors que 37,6% estiment que la reprise sera courant 2ème semestre 2020 et 5,7% pensent que la reprise sera courant 1er semestre 2020.

Délais de paiement après la reprise : Hausse d’au moins 60 jours

Pour la majorité des entreprises ayant fait l’objet de cette enquête, les délais de paiement seront en hausse d’au moins 60 jours après la reprise. «Ce qui aura un impact sur la liquidité et la solvabilité des entreprises», relève cette analyse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *