Impacté par la crise sanitaire : Sonasid perd 34% de son chiffre d’affaires au premier semestre

Impacté par la crise sanitaire : Sonasid perd 34% de son chiffre d’affaires au premier semestre

«Les conditions de marché exceptionnelles qui ont caractérisé les derniers mois ont néanmoins impacté significativement les résultats de Sonasid sur l’ensemble du premier semestre de 2020»

Seulement 6 millions de dirhams d’investissements réalisés par Sonasid au premier semestre de l’année contre 15 millions de dirhams injectés une année auparavant. Cet élan a été en effet freiné par la situation sanitaire ayant poussé le sidérurgiste à reporter les investissements initialement programmés au cours du deuxième trimestre de l’année. C’est ce que l’on peut relever de la communication financière de Sonasid au titre des six premiers mois de l’année.

Les résultats affichés démontrent clairement l’impact de la crise sanitaire sur cette branche d’activité. «Les conditions de marché exceptionnelles qui ont caractérisé les derniers mois ont néanmoins impacté significativement les résultats de Sonasid sur l’ensemble du premier semestre de 2020. Le secteur de la construction a enregistré un recul important au cours du premier semestre 2020, en raison de la crise sanitaire», relève-t-on de l’entreprise. Le chiffre d’affaires de Sonasid a affiché un repli de 34% comparé au premier semestre de l’année précédente, revenant ainsi à 1,17 milliard de dirhams à fin juin. Ce repli s’explique par un recul de 27% des volumes de vente conjugué à l’effet prix défavorable. «Cette contraction du chiffre d’affaires a eu une incidence significative sur les résultats au 30 juin 2020», observe Sonasid dans ce sens. Et de confirmer que «des premiers signes de redressement de la demande ont néanmoins été observés en juin avec un volume de vente en nette croissance par rapport aux mois précédents».

Une relance qui se fait sentir après trois mois de ralentissement net du marché de la construction. En ce qui concerne l’endettement, Sonasid indique que les actions d’optimisation du besoin en fonds de roulement (BFR) menées au cours du deuxième trimestre de l’année ont permis une bonne amélioration de la situation de cash de la société avec un endettement net de -747 millions à fin juin contre -583 millions de dirhams à fin juin 2019. L’entreprise assure, par ailleurs, ne pas avoir observé de variation du périmètre de consolidation au premier semestre 2020. Rappelons qu’en réponse au contexte exceptionnel de la crise sanitaire, Sonasid a rapidement déployé des mesures fortes pour protéger ses équipes et clients.

L’entreprise a par ailleurs œuvré à adapter ses activités à l’évolution du marché, à maîtriser ses coûts et préserver sa trésorerie. Pour les mois à venir, Sonasid réitère sa mobilisation pour soutenir la reprise de l’activité et poursuivre l’exécution des priorités stratégiques de l’entreprise, avec une attention particulière portée au renforcement de la compétitivité et au développement commercial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *