Incendies de forêts: Plus de 2 200 hectares ravagés par le feu en 2013

Incendies de forêts: Plus de 2 200 hectares ravagés par le feu en 2013

Le Maroc connaît une baisse sensible des incendies de forêts. Le nombre d’incendies enregistrés en 2013 a connu une chute  de l’ordre de 18% par rapport à la moyenne des dix dernières années.

Le bilan 2013 fait état d’une limitation du nombre d’incendies et des superficies touchées, à savoir 2.207 hectares pour 411 incendies déclenchés. C’est ce qui ressort de la réunion du comité directeur chargé de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts qui s’est tenu le 20 mai à Rabat sous la  présidence du haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi. 

Cette réunion a eu pour objet de présenter le bilan des incendies de forêts en 2013 et de discuter des principales composantes du programme d’action de l’exercice 2014.

Par comparaison aux années précédentes, la superficie touchée par les incendies a nettement régressé en s’établissant à 5,4 ha en 2013 contre 15 ha en 2012 et 8 ha durant les 10 dernières années. Ces baisses significatives s’expliquent par les efforts  déployés par les différents départements concernés en matière de surveillance, de détection et d’interventions. A noter  que 92% des incendies déclarés ont été maîtrisés, seul l’incendie d’Amskroud a causé la perte de 55% des superficies totales touchées en 2013. Par ailleurs, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification (HCEFLCD) note que la plus grande pression de mise à feu a été enregistrée au niveau du Rif avec 130 incendies. Toutefois, la superficie  touchée est restée limitée à 260 ha.

Quant aux causes des incendies, elles sont essentiellement d’origine humaine. Sur les 2.207 ha touchés par des incendies, 1.230 ha sont partis en fumée par faute de négligence (campement, fumeur, extraction de miel, haute tension, décharge…) et 77 ha par acte intentionnel (défrichement, délinquants…).

À l’instar des années précédentes, le HCEFLCD mène une politique de prévention active. Lors de la réunion, le comité directeur a décliné les différents volets de la stratégie adoptée pour la prochaine campagne. Il a été décidé de  procéder au renforcement de la détection précoce des départs de feux   en mettant en place 1.200 guetteurs  et de mobiliser les moyens matériels, notamment aériens (5 avions Canadair).

Un budget   de 180.818.420 de dirhams est alloué au programme 2014 de prévention et de lutte contre les incendies de forêts. Le système de prévention et de lutte contre les incendies s’attaque aux causes des départs et extensions des feux de forêts.

  Ce programme porte sur plusieurs actions :  travaux d’entretien de tranchées pare-feu, aménagement de points d’eau,   ouverture et   réhabilitation de pistes forestières,   construction et entretien de postes vigies et   mobilisation de guetteurs pour l’alerte des départs de feux. A l’issue  de la réunion, le comité a recommandé une veille rapprochée dans la mise en œuvre du plan d’action 2014, en concentrant l’effort sur le volet de la prévention   afin d’empêcher les départs de feux.

Cette politique de prévention se fera  en complémentarité avec l’approche d’intervention anticipée, avec l’alerte précoce et le pré-positionnement des équipes de lutte selon les quatre niveaux prévus dans le plan directeur  en fonction de la gravité de l’incendie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *