Inclusion financière : Ce que recommande le Conseil national

Inclusion financière : Ce que recommande le Conseil national

Lors de sa deuxième réunion, tenue le 7 avril par visio-conférence, le Conseil national de l’inclusion financière a émis un bon nombre de recommandations.

Il s’agit de poursuivre les efforts notamment en termes de réformes législatives et réglementaires portant sur les différents leviers de la stratégie nationale de l’inclusion financière. Citons dans ce sens l’accélération de la réforme du cadre législatif et réglementaire régissant le secteur de la mirco-finance et du Bureau d’Information sur le Crédit ainsi que la mise en place à court terme du cadre réglementaire régissant le financement collaboratif (ou lecrowdfunding). Le Conseil appelle également au développement de nouveaux canaux de distribution de l’assurance inclusive, et plus particulièrement la micro-assurance.

Le conseil a incité les entreprises d’assurances à proposer des offres de micro-assurance au profit des TPE opérant notamment dans les secteurs du commerce et de l’artisanat et ce, en coopération avec les départements concernés. La poursuite des travaux relatifs au développement du paiement mobile figure également parmi les recommandations émises au même titre que l’approfondissement du diagnostic et l’analyse des besoins spécifiques des acteurs du monde rural. La finalité étant de diversifier les offres et les produits de financement destinés auxdits acteurs. Le conseil a par ailleurs souligné l’importance de renforcer la dynamique du Programme Intelaka notamment la composante portant sur l’accompagnement des TPE.

Le Conseil a, en outre, proposé de réadapter la stratégie de l’éducation financière pour soutenir le déploiement des différents leviers de la stratégie nationale d’inclusion financière. Il a été décidé, par ailleurs, de mettre en place un groupe de travail dédié à l’appui au déploiement dudit chantier ainsi qu’à l’accélération de l’expérience pilote portant sur la dématérialisation des aides scolaires du programme Tayssir et ce, dans l’optique de sa généralisation à d’autres programmes sociaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *