Indice de nouvelle génération : La Bourse de Casablanca lance le Morocco Stock Index 20

Indice de nouvelle génération : La Bourse de Casablanca lance le Morocco Stock Index 20

Un nouvel indice s’ajoute à la gamme des indices de la Bourse de Casablanca. Baptisé Morocco Stock Index 20 (MSI20), il s’agit d’indice nouvelle génération qui favorisera la visibilité du marché.

Ce lancement marque en effet une nouvelle étape dans l’amélioration de l’attractivité de la Bourse. «Le MSI s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement de notre offre produits et services. Il sera un indice nouvelle génération avec une méthode fiable qui nous permettra de répondre aux attentes des investisseurs intéressés par des valeurs utiles et de mieux refléter la physionomie de la Bourse et de représenter les principaux secteurs d’activités», explique dans ce sens Mounia Mahli, responsable statistique compensation et indice à la Bourse de Casablanca lors d’un webinaire consacré à ce lancement. La responsable a fait part de l’ambition de l’institution boursière de faire du MSI 20 un indice de référence de la place avec le Masi et qu’il puisse être utilisé comme benchmark par les gérants de portefeuille.

De son côté, Ayoub Yousfi, responsable de développement à la Bourse de Casablanca, a mis en exergue l’intérêt particulier accordé par la place casablancaise aux indices boursiers. «En plus de proposer un indicateur de performance pour les gestionnaires de portefeuille, ces indices constituent des dispositifs essentiels pour accompagner le développement et liquidité de tout marché», indique-t-il.
M. Youssfi a par ailleurs rappelé que les indices servent à mesurer l’évolution et marquer la tendance du marché de façon représentative et instantanée. «Ils représentent un benchmark pour les investisseurs pour comparer et analyser la performance des gestionnaires par rapport aux marchés ou à un indice en particulier. Les indices visent à accompagner le développement de nouveaux styles de gestion et d’investissement sur le marché. Cela peut servir comme base pour des produits financiers», affirme-t-il.

Dans le détail, l’indice Morocco Stock Index 20 (MSI20) a été conçu afin de refléter la performance des cours des 20 entreprises les plus liquides cotées à la Bourse de Casablanca.
Il est diffusé en temps réel dans 30 pays auprès de plus de 400 institutions financières et agences de presse et d’information financière. «Les 20 valeurs qui composent le MSI20 sont retenues, parmi les 40 plus grandes capitalisations flottantes et ce, sur la base du volume sur le marché central et la fréquence de cotation. Ces deux derniers indicateurs sont notés et la somme des deux scores est centrée réduite afin d’homogénéiser les données», expliquent les représentants de la Bourse de Casablanca. Et d’expliquer qu’«un plafonnement de 20%, 15% et 10% en harmonie avec les règles prudentielles imposées aux OPCVM est appliqué à ces valeurs. La somme des valeurs qui dépassent le seuil de 10% est capée à 45% de la capitalisation flottante de l’échantillon». Il sera par ailleurs procédé à la révision de la composition de cet indice chaque mois de septembre. Les règles de gestion feront ainsi l’objet d’un examen régulier par la Bourse. Rappelons que le MSI20 tient compte des meilleures pratiques internationales ainsi que des spécificités de notre marché. Il a été mis en place par les équipes de la Bourse de Casablanca, en étroite collaboration avec le Comité scientifique des indices. Ce Comité créé en avril 2018 a pour mission d’accompagner la Bourse dans sa stratégie par rapport aux indices. Il apporte aux indices des garanties de transparence, de compétence et d’indépendance. Il mène, par ailleurs, une réflexion globale sur les orientations générales des indices de la Bourse.

Ce Comité scientifique est composé de représentants de la Bourse de Casablanca, de représentants des autorités de régulation dont l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) ainsi que des investisseurs institutionnels tels que la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) et l’Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains (ASFIM), ainsi que d’experts indépendants, en l’occurrence les professionnels des marchés financiers, économistes et universitaires experts en statistiques et finance.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *