Intervenant aux «Mardis du Tourisme» : Hamid Bentaher mise sur le court-terme

Intervenant aux «Mardis du Tourisme» : Hamid Bentaher mise sur le court-terme

Confiante, combative et déterminée…. C’est avec cet esprit que la nouvelle équipe à la tête de la Confédération nationale du tourisme (CNT) compte affronter cette sortie de crise et réanimer un secteur affaibli par la Covid.

Les ambitions de la confédération pour ce nouveau mandat ont été réitérées par son président Hamid Bentaher lors de sa participation aux «Mardis du tourisme», un rendez-vous qui fédère l’ensemble des acteurs pour discuter du développement de l’activité touristique au niveau national et du rayonnement de la destination Maroc. Dans ce contexte particulier, la CNT a identifié des solutions «court-terme» en vue de préparer l’ensemble des maillons de la chaîne à la reprise.

Elles peuvent être résumées en 4 leviers : mesures sociales, mesures fiscales, mesures bancaires et levée des restrictions. «Nous avons à court terme une période qu’il faut devoir assumer. Il va falloir sauver les acteurs et les écosystèmes parce que nous avons besoin d’eux au moment de la relance», souligne M. Bentaher.

Et de poursuivre que «le tourisme a certes besoin, à très courte terme, de résoudre les problématiques urgentes des mesures sociales, bancaires et fiscales, mais sur le moyen terme le tourisme est un levier majeur de la création d’emplois très vite et dans toutes les régions du Maroc». Avant de passer à l’action, la CNT table sur trois prérequis qu’elle classe sous l’axe «co-construction». Il s’agit en effet de la refonte de l’organe de veille du secteur, la création d’une task force ainsi que l’appui à une gouvernance concertée. La vision de la CNT s’aligne sur les recommandations dédiées au secteur dans le cadre du nouveau modèle de développement. Une orientation qui converge également avec les priorités du nouveau gouvernement. «Nous avons un programme qui permet d’opérationnaliser, de concrétiser et d’exécuter ce nouveau modèle de développement très vite pour le secteur du tourisme parce que c’est un secteur qui peut contribuer très vite à créer une dynamique vertueuse».

Et de préciser que «l’industrie du tourisme demeure non moins le secteur qui peut permettre au nouveau gouvernement de créer les emplois promis lors de la campagne électorale». Se référant au président de la CNT, le tourisme permettrait de créer des emplois rapidement dans les différentes régions ainsi que d’inclure les populations en milieu rural permettant un véritable développement socio-économique. Lors de son intervention Hamid Bentaher a également mis l’accent sur l’importance de créer des synergies entre la CNT et les différents intervenants du secteur pour assurer une reconstruction pérenne et durable du tourisme marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *