EconomieUne

Introduction de CFG Bank en Bourse: Une opération à 600 millions DH

L’introduction en Bourse de CFG Bank porte sur un montant de 600 millions DH (prime d’émission incluse) par émission d’actions nouvelles au prix de souscription de 110 DH. En voici les contours explicités directement après introduction en Bourse.

Le montant est précisé lors d’une conférence de presse tenue, dans la place des valeurs à Casablanca, à la suite de cette cotation. Une rencontre organisée avec les médias jeudi, soit le jour de l’approbation de l’AMMC. L’occasion d’en révéler les raisons en présence de Adil Douiri, son président du conseil d’administration et fondateur de CFG Bank, qui en détaille l’histoire en tant que « 1ère banque d’affaires fondée en 1992 au Maroc».

3 visées de taille
Il est question, en premier lieu, à travers cette cotation de «renforcer les fonds propres ». L’objectif étant d’accompagner la croissance rapide du bilan et améliorer les ratios prudentiels réglementaires. Deuxièmement, il s’agit d’accroître la notoriété et la proximité auprès, entre autres, des partenaires et du grand public. En dernier lieu, cette opération d’introduction en Bourse consiste à ouvrir le capital aux salariés et aux clients et les associer à la croissance future de la banque. Pour l’heure, l’actionnariat de CFG est, d’après une présentation faite sur place, composé à 25,4% par des groupes privés nationaux. 25,5% étant détenus par les fondateurs et collaborateurs actionnaires dont 12,1% par les fondateurs historiques de la banque et 13,4% par des collaborateurs actionnaires. Quant aux institutionnels marocains, ils occupent 49,1% de cet actionnariat. Ceux-ci étant RMA (8,6%), Bank of Africa (4,8%), Africinvest (9,1%), Prev Invest (8,5%), Mutandis (5,2%), Mutatis (5,1%), Axa (3,9%) et CIMR (3,9%). Des actionnaires qui apparaissent au fur et à mesure du parcours relaté par le fondateur.

Retour sur l’histoire avec M. Douiri
Après sa création, CFG témoigne du lancement, en 1995, du 1er opcvm. Entre-temps, il y a eu le lancement des activités du marché des taux. Après quoi, CFG développement est lancé en 1999. Une année après, cette banque change d’identité visuelle pour devenir la 1ère agence « Dar Tawfir » à Casablanca. Entre autres faits, CFG obtient, en 2012, l’aval de Bank Al-Maghrib pour son projet de banque commerciale. En 2015, elle lance officiellement ses activités de banque commerciale. Dans la même année, il y a eu l’entrée d’Amethis et d’Africinvest dans le capital de CFG Bank.

L’année 2021 est marquée, pour cette banque, par l’acquisition majoritaire de REIM Partners pour le développement des métiers de gestion d’actifs immobiliers locatifs. Dans ce sens, le DG et administrateur Younes Benjelloun met en avant la banque comme «un des leaders en Asset Management d’actifs locatifs à travers les filiales CFG Capital et REIM Partners en charge de la gestion du portefeuille d’actifs d’Immorente et d’Aradei Capital». En 2022, Amethis sort totalement du capital de CFG Bank après 5 ans d’investissement. En 2023, il y a cette IPO (initial public offering ou introduction en Bourse).

Performances et orientations
Pour cette année en cours, la banque gère un actif de 21 milliards DH à fin octobre et 36 fonds avec une part de marché de 3,6%. Via intermédiation cette part est de 18,2% à fin octobre 2023. Quant à l’encours des crédits pour la même année, il s’élève à 11,1 milliards DH. A fin 2023, près de 90% du PNB généré par CFG Bank provient de métiers à caractère récurrent. En termes d’orientations stratégiques, CFG envisage, d’après Souad Hassani Benbachir, administratrice et DG, «le renforcement du réseau bancaire, le développement des segments actuels et l’étoffe de l’offre de produits et services».

De plus, la banque «prévoit de doubler son résultat sur les 4 prochaines années». Dans le cadre de cette souscription à l’introduction en Bourse, la valeur des fonds propres et part du groupe s’élèvent à 3.851 millions DH. Pour rappel, la période de souscription se poursuit jusqu’au 7 décembre. L’allocation des titres étant prévue le 12 décembre pour une première cotation le 18 décembre et un règlement ou livraison le 21 décembre.

Articles similaires

ActualitéUne

Diplomatie: La France propose au Maroc un partenariat « d’avant-garde » pour les 30 ans

La France veut un partenariat avec le Royaume sur le long terme....

AutreEconomieUne

Loi de Finances 2024 : Les nouvelles dispositions fiscales expliquées aux opérateurs du Nord

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue l’une...

Economie

Créativité : SoGé révèle à Casablanca les 3 lauréats de la compétition Kayn L’Flow

SoGé, une banque 100% en ligne, a dévoilé, jeudi dernier à Casablanca,...

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus