Investissement et industrie automobile : Nouvelles synergies entre le Maroc et le Portugal

Investissement et industrie automobile : Nouvelles synergies entre le Maroc  et le Portugal

Efficacité énergétique, smart cities et mobilité électrique ont été à l’ordre du jour de la séance inaugurale du Forum économique Maroc-Portugal.

Tenue lundi 22 novembre à Casablanca, cette rencontre, initiée par l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP) en collaboration avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a été une occasion pour les acteurs des deux pays de renforcer leur partenariat sur plusieurs fronts. L’investissement et l’automobile s’inscrivent au cœur de cette dynamique. En effet, deux conventions ont été signées dans ce sens incarnant l’ambition des deux pays à créer davantage de synergie pour faire face aux grandes mutations qui s’opèrent aussi bien sur le plan industriel que technologique.

A cet effet, l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobile (AMICA), l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile (IFMIA) et l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP) ont signé une convention de partenariat en marge du Forum. Ce rapprochement porte en effet sur le développement des écosystèmes automobiles et ce compte tenu des similitudes et complémentarités que présentent les deux pays dans le domaine. «Le socle de partenariat entre le Maroc et le Portugal dans le domaine automobile date de 2015», souligne Hakim Abdelmoumen, président de l’Amica. Pour le responsable, le monde de l’automobile est en train de basculer avec des challenges technologiques majeurs. En effet, le secteur est en train de muter vers la durabilité et la connectivité sans oublier l’impératif de décarbonation auxquels font face aujourd’hui les industriels du monde entier. Des défis certes énormes, mais qui restent une opportunité à saisir aussi bien pour le Maroc que le Portugal. «D’où l’intérêt de créer des alliances fortes», relève-t-on du président de l’Amica.

Par ailleurs, une autre convention a été signée en ouverture de ce forum économique liant ainsi l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP) à l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE). Intervenant dans ce sens, Zouhair Triqui, secrétaire général de l’AMDIE, a mis en avant l’aptitude du Maroc à drainer des investissements structurants. «Le Maroc offre un environnement d’affaires propice avec une stabilité politique, une économie de résilience et des incitations gouvernementales», a-t-il souligné. Et de préciser que «le Maroc est également compétitif grâce à ses Accords de libre-échange, son positionnement stratégique et son infrastructure de classe mondiale». Notons que ce forum a été une occasion pour dresser un panorama des échanges commerciaux entre le Maroc et le Portugal. Se référant à Joana Neves, directrice de l’ACEIP et conseillère commerciale au sein de l’ambassade du Portugal, le Royaume se positionne entre janvier et août 2021 parmi les 10 premiers marchés de destination des importations portugaises. Il se positionne ainsi au 9ème rang. Hors Union européenne, le Maroc grimpe à la 3ème place se situant ainsi juste derrière les États-Unis et le Canada. Des indicateurs qui selon la responsable portugaise donnent de bonnes ambitions pour développer les partenariats bilatéraux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *