IQOS : Philip Morris sensibilise à ses produits «sans fumée» !

IQOS : Philip Morris sensibilise à ses produits  «sans fumée» !

En attendant une réglementation adaptée au Maroc

Philip Morris International a fait le choix d’adopter depuis un moment déjà une nouvelle approche dans l’industrie du tabac. Il s’agit de la réduction des risques liés au tabagisme. Le but étant de remplacer à terme la cigarette conventionnelle par des produits moins risqués. Pour y parvenir, elle a développé des produits à l’exemple de IQOS qui ciblent les fumeurs adultes et qui n’arrivent pas à arrêter la cigarette conventionnelle. Le management de PMI insiste sur le fait que ces produits ne visent en aucun cas à attirer de nouveaux consommateurs mais plutôt de convaincre les fumeurs d’opter pour des produits à moindre risque. Les chiffres le prouvent. Malgré tous les efforts consentis dans le sens de la réduction du tabagisme, il restera 1,1 milliard de fumeurs dans le monde. D’où l’intérêt de convertir le plus grand nombre à des produits alternatifs à moindre risque. Au Maroc, il semblerait que les contacts avec les autorités ont déjà été entamés mais restent encore dans une phase embryonnaire.

Car en effet, pour arriver au stade de commercialisation de ces produits sur le marché marocain, c’est toute la réglementation y afférente qu’il faudra adapter, précise le management de PMI au Maroc lors d’une rencontre avec la presse le 15 septembre à Casablanca indiquant que le coût de la vente de ces produits au Maroc en découlera. Parallèlement, la démarche de sensibilisation continue. Au programme, il est également question d’échanger avec le corps médical et les parties prenantes sur l’intérêt de la réduction des risques liés au tabagisme, notamment en recommandant aux fumeurs de passer de la cigarette conventionnelle à ce produit approuvé par de nombreuses études scientifiques. Pour convaincre, PMI s’appuie sur des bases scientifiques, à savoir les recherches effectuées sur ces produits et qui démontrent entre autres la différence fondamentale entre la fumée d’une cigarette conventionnelle et l’aérosol (vapeur de fumée) généré par ces nouveaux produits qu’on appelle le tabac chauffé. Ainsi, la combustion est absente dans ce nouveau processus et 95% de toxicité serait réduite. Ces nouveaux produits auraient beaucoup moins d’impact sur la qualité de l’air et par conséquent sur les fumeurs passifs. En termes de recherche et développement, le géant de l’industrie du tabac mise gros.

A Neuchâtel, PMI dispose d’un centre de recherche et développement qui compte près de 430 scientifiques et experts qui travaillent depuis près de 10 ans sur le développement des produits moins risqués. L’entreprise a investi à ce jour 8 milliards de dollars sur ce volet. A son actif, PMI recense environ 340 publications émises sur la réduction des risques liés au tabagisme. A cela s’ajoutent des recherches faites par des institutions indépendantes. Les efforts de PMI ont été couronnés, il y a quelques semaines aux Etats-Unis, par l’annonce faite par la Food and Drug Administration (FDA) d’accorder l’autorisation pour la commercialisation de ce produit en tant que produit à risque modifié et que ce produit peut contribuer à la protection de la santé publique, souligne le management de PMI.

Par rapport à la cigarette combustible, le consommateur américain pourra donc être informé sur le fait qu’il serait moins exposé avec l’IQOS aux substances chimiques toxiques et potentiellement toxiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *