Jalal Ibrahimi : «La technologie d’IQOS réussit à conserver le rituel et la satisfaction que les fumeurs adultes recherchent»

Jalal Ibrahimi : «La technologie d’IQOS réussit à conserver le rituel et  la satisfaction que les fumeurs adultes recherchent»

Entretien avec Jalal Ibrahimi, directeur général de Philip Morris Maroc

Après une longue attente, Philip Morris international lance sur le marché marocain son produit IQOS. Cette innovation se présente comme étant une alternative «sans combustion» à la cigarette conventionnelle. Elle incarne pleinement la vision de Philip Morris d’atteindre un monde sans fumée. Jalal Ibrahimi, directeur général de Philip Morris Maroc, relate dans cet entretien les principales caractéristiques de cette technologie.

ALM : La commercialisation d’IQOS a commencé en 2021 à Casablanca. Quelles sont les étapes qui ont précédé cette mise en vente ?

Jalal Ibrahimi : Il s’agit d’une première pour la technologie de tabac chauffé au Maroc. En effet, notre produit vient sous forme de bâton de tabac, qui représente le consommable appelé Heets à insérer dans l’appareil IQOS (nouvelle technologie servant à chauffer le tabac), conçu par PMI. Dans ce sens, la première étape avant la distribution est l’homologation des Heets auprès des autorités de tutelle, en l’occurrence l’Administration des douanes et impôts indirects. Il s’agit, concrètement, d’obtenir leur autorisation pour vendre le produit de tabac sur le marché à un prix spécifique. Nous avons obtenu cette autorisation en avril dernier.
Suite à cette étape, nous avons démarré le processus de planification du lancement y compris les différentes étapes logistiques et de distribution.
Où peut-on trouver ce produit et à quel prix sera-t-il commercialisé ?
Les consommables «Heets» sont commercialisés dans les bureaux de tabac au prix de 35 DH. Quant à l’appareil électronique IQOS, il est vendu au prix de 750 DH dans des espaces dédiés appelés «IQOS Store». Pour l’instant le lancement s’est fait au niveau de Casablanca avec l’optique d’étendre la disponibilité des produits au niveau de l’échelle nationale.

Quelles sont les caractéristiques de cette technologie et en quoi diffère-t-elle de la cigarette électronique ?

En chauffant le tabac, la technologie d’IQOS réussit à conserver le rituel et la satisfaction que les fumeurs adultes recherchent, tout en générant de manière significative des substances nocives en moins que la fumée des cigarettes, puisque le tabac est chauffé au lieu de brûler. Si le tabac chauffé et la cigarette électronique ont comme point commun l’absence de combustion, une cigarette électronique est composée d’un dispositif électronique qui chauffe un liquide qui peut contenir de la nicotine. Quant à IQOS, il chauffe directement le tabac, contenu dans les petits bâtonnets Heets créant ainsi une vapeur et non de la fumée comme dans les cigarettes. En d’autres termes, la nicotine provient donc naturellement directement de la plante de tabac dans le cas du tabac chauffé.

IQOS est destiné aux fumeurs adultes. Pouvez-vous nous donner un aperçu sur la taille du marché ciblé par ce nouveau produit au Maroc ?

Dans tous les pays où il a été lancé, ce produit de tabac chauffé est destiné aux fumeurs adultes qui ne veulent pas arrêter de fumer. Au 30 septembre 2021, les produits sans fumée de PMI étaient disponibles à la vente sur 70 marchés dans le monde, et nous estimons qu’environ 14,9 millions d’adultes dans le monde sont déjà passés à IQOS et ont arrêté de fumer. Au Maroc, nous sommes mobilisés pour offrir aux 5,5 millions de fumeurs adultes qui ne veulent pas arrêter de fumer d’avoir accès à cette alternative sans combustion qui reste bien meilleure que de continuer de fumer.

Comment cette technologie pourrait-elle contribuer à la réduction du nombre de fumeurs de la cigarette conventionnelle au Maroc ?

Le tabac chauffé en tant qu’alternative à la cigarette rentre dans le cadre de l’approche de réduction des risques, prônée par plusieurs scientifiques et agences de santé publique dans le monde. Nous souhaitons accompagner les fumeurs adultes ayant des difficultés à se passer de la cigarette. Malgré les multiples efforts qui ont été consentis dans ce sens de la part des différents intervenants pour la réduction du tabagisme, il y a encore près de 1,1 milliard de fumeurs adultes dans le monde. C’est pourquoi il devient plus que jamais important de faire en sorte que ces fumeurs qui ne souhaitent pas arrêter puissent avoir accès à des produits alternatifs à risque réduit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *