Jamais sans ma carte bancaire

Jamais sans ma carte bancaire

Les cartes bancaires ont le vent en poupe. C’est ce qui ressort des dernières statistiques publiées par le CMI (Centre monétique interbancaire). Les opérations (retrait d’espèces et de paiement) ont ainsi poursuivi leur trend haussier durant le premier trimestre de 2014.

Au terme du mois de mars 2014, les opérations effectuées ont atteint plus de 60 millions pour un montant global de 51,4 milliards DH. Par rapport à la même période de 2013, l’activité est en progression de 10,5% en nombre et de 11,4% en valeur. L’émission de cartes bancaires marocaines a elle aussi progressé avec un encours de 10,2 millions de cartes, soit une hausse de 4,3% par rapport à l’année passée.

«Cette croissance de l’encours est la conséquence d’une légère progression du nombre des cartes de paiement sous labels Visa et MasterCard (+1,5%), d’une progression modérée du nombre des cartes privatives (+4,0%) et d’une progression soutenue des cartes de paiement sous label cmi (+11,5%) par rapport à fin 2013», dit-on au CMI. Il faut préciser que ce sont bien évidemment les cartes marocaines qui continuent de tirer vers le haut l’activité.

«Durant la période janvier à mars 2014 au Maroc, les cartes marocaines ont enregistré, en paiements et en retraits, 57,4 millions d’opérations pour un montant de 47 milliards DH», ajoute la même source. Pour leur part, les cartes étrangères ont totalisé 2,7 millions d’opérations pour un montant de 4,2 milliards DH, soit une hausse de 20,5% en nombre et de 11,9% en valeur. Si le retrait d’espèces tient toujours le haut du pavé en termes de volume et de valeur, les opérations de paiement auprès des commerces affiliés au CMI sont également en nette progression.

Les commerçants affiliés au Centre monétique interbancaire ont enregistré durant les trois premiers mois de l’année en cours  6,5 millions d’opérations de paiement, par cartes bancaires marocaines et étrangères. Le montant global est estimé à environ cinq milliards DH, en progression de +21,0% en nombre et +18,6% en montant par rapport à la même période de l’année précédente.

Il faut également noter la progression importante de l’activité des cartes bancaires marocaines à validité internationale. «Durant le 1er trimestre 2014, les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé 154 mille opérations à l’étranger, retraits et paiements, pour un montant global de 241,4 millions DH», annonce le CMI. La progression de ce segment est estimée donc à plus de 43% en nombre et un peu plus de 37% en montant par rapport à la même période durant l’année dernière.

Les paiements en ligne et sur TPE (terminaux de paiement électronique) ne sont pas en reste puisque les deux activités ont poursuivi leurs progressions au début de l’année en cours. Les responsables disent que les opérations de paiement en ligne ont bondi de plus de 31% alors que les paiements sur TPE ont progressé de plus de 21%.

Et en dépit de ces remarquables progressions, il semble que les cartes bancaires aient encore des beaux jours devant elles. Leur utilisation devrait évoluer crescendo à mesure que le taux de bancarisation évoluera.

Le paiement en ligne par carte en hausse

Les deux dernières années ont été marquées par la progression des sites de vente en ligne. Le paiement en ligne via cartes bancaires auprès des sites marchands affiliés au CMI a donc aussi progressé. une tendance qui s’est forcément confirmée durant l’année en cours. Les chiffres sont édifiants. Le paiement en ligne via carte a connu une progression de plus de 35% en passant de 219 millions de dirhams durant la période de janvier à mars 2013 à plus de 279 millions durant la même période de 2014. L’activité par cartes marocaines a évolué de plus 29% en nombre d’opérations et de plus de 21% en montant tandis que l’activité par cartes étrangères a explosé de plus de 100% en nombre d’opérations et plus de 180,4% en montant durant cette même période. Le nombre de transactions e-commerce est passé de 382 mille à 501 mille opérations (en progression de +31,2%). Le CMI a précisé que l’activité reste dominée par les cartes marocaines à hauteur de 81,6% en volume.

Les cartes étrangères progressent aussi

L’activité des cartes étrangères et celles des cartes marocaines n’évoluent pas à la même vitesse. Les cartes nationales dominent naturellement le marché en volume et en valeur mais les cartes étrangères connaissent une activité très importante. D’une manière générale, les cartes étrangères se répartissent sur deux grands segments.

Le premier est relatif au paiement auprès des marchands. Selon le CMI, elles pèsent près de 46% en part du volume, de transactions de paiement auprès des commerçants marocains avec un montant de 1,9 milliard DH (en progression de +19,5%). Le deuxième segment concerne bien évidemment le retrait d’argent avec 54,1% de transactions de retraits au niveau des GAB avec un montant de 2,3 milliards DH (en progression de +6,2%). Les chiffres sur les transactions effectuées par des cartes étrangères peuvent être expliqués par la bonne santé du secteur touristique dans le pays.

Extension du réseau GAB

L’élargissement du réseau des guichets automatiques bancaires (GAB) s’est poursuivi avec l’installation de 100 nouveaux GAB durant le 1er trimestre 2014, permettant au réseau d’atteindre 5.993 GAB, soit une extension de 1,7%.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *