La BAD réitère sa confiance au Maroc : 6 millions DH de dons et 60 millions de dollars de prêt

La BAD réitère sa confiance  au Maroc : 6 millions DH de dons et 60 millions de dollars de prêt

La clôture des 48èmes assemblées annuelles de la Banque africaine de développement fut sous le signe du partenariat. Le Maroc a ratifié lors de la dernière journée de ces rencontres ayant regroupé des milliers de décideurs économiques, africains et du monde entier, trois conventions renforçant la position de la BAD en tant que premier partenaire économique du Royaume.

«La première convention que nous avons conclue avec la BAD revêt une importance particulière nous permettant d’utiliser les procédures marocaines au niveau de la passation des marchés financés par la Banque africaine de développement au Maroc», précise à ALM Nizar Baraka, ministre de l’économie et des finances et président du conseil des gouverneurs de la BAD.

Le ministre souligne que «cette ouverture aura un impact positif sur les entreprises marocaines et, par ailleurs, mettra en relief les avancées du Royaume en termes de transparence budgétaire et amélioration de procédures». En outre, la Banque africaine de développement a octroyé au Royaume un don de 6 millions de dirhams. En dépit du volume minime de ce don, son envergure est de taille.

«Ce don sera canalisé vers le financement des salles de marchés pour la gestion de la dette active, ce qui va permettre à l’administration publique d’avoir un niveau de dette à un coût faible et à des meilleurs taux d’intérêt», relève-t-on de M. Baraka. Du côté de la BAD, le don a pour finalité additionnelle d’explorer les meilleures opportunités en termes de coûts et de performances. L’électrification des zones rurales s’est dôtée d’un prêt de 60 millions de dollars financé par le Fonds de développement de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole OPEP (OFID). Cette contribution permettra de concrétiser la dernière tranche du programme d’électrification rurale global (PERF) mené par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Le Maroc a réussi à décrocher pour cette dernière tranche dont le financement s’èlève à 780 millions de dirhams sur une période de 5 ans, une grâce de 5% en taux d’intérêt. «Cette dernière tranche permettra d’assurer l’électrification pour plus de 1.000 communes rurales permettant d’élever le taux d’électrification de ces zones de 98,25 % à fin mai à 98,7 % à termes de ce projet», indique, pour sa part, Ali Fassi El Fihri, directeur général de l’ONEE.

Rappelons que ces séries de conventions illustrent la forte confiance accordée au Maroc ainsi que le caractère stratégique des projets de développement socio-économique du Royaume. Ceci traduit également l’ambition de la BAD à accompagner le Maroc dans son expansion en Afrique et de concrétiser l’intégration économique et financière prônée par le Souverain et l’ensemble des pays de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *