La Banque centrale populaire réorganise ses structures

La Banque centrale populaire réorganise ses structures

A partir de ce lundi, le Groupe Banque centrale populaire adopte un nouvel organigramme.

Cette nouvelle organisation vise à «accompagner l’inflexion stratégique du Groupe, améliorer davantage la proposition de valeur pour les clients et assurer une croissance solide et pérenne des différentes activités, dans le respect des valeurs et de l’ADN unique du Groupe». Ce sont, selon le groupe, des principes directeurs qui ont guidé l’élaboration de cette nouvelle organisation. Il s’agit de la transformation du modèle opérationnel vers un modèle Producteur, Distributeur et Plateformes, la redéfinition des périmètres d’intervention de chaque acteur, afin de garantir une meilleure expérience client, renforcer l’efficacité opérationnelle et accélérer les synergies Groupe ; la mise en place d’un pilotage plus fin des objectifs commerciaux et opérationnels, à travers l’instauration de contrats de performance et de service entre les différents acteurs du nouveau modèle.

Il est également question, à travers cette nouvelle organisation, d’assurer le renforcement du dispositif de gestion des talents à l’échelle du Groupe pour dynamiser l’émergence de hauts potentiels, qui seront associés aux grands chantiers de développement du Groupe. Aussi, cette nouvelle organisation, fruit d’un travail de co-construction avec les instances de gouvernance du Groupe et l’équipe dirigeante, s’articule autour de la direction générale Banque Commerciale, dirigée par Jalil Sebti, qui est structurée autour d’entités Producteurs par segment de clientèle (Particuliers, Professionnels, Marocains du Monde, TPE, PME et GE) et d’entités Distributeurs, au Maroc et dans les pays de présence en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique. De son côté, la direction générale BCP et International est dirigée par Mohammed Kamal Mokdad. Elle est structurée autour, d’une part, d’entités Plateformes Produits et Services, spécialisées et mutualisées à l’échelle du Groupe et, d’autre part, de la Banque de l’International en charge du développement et du pilotage des activités du Groupe en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient et dans l’océan Indien. Quant à la direction générale Risques Groupe, dirigée par Choukri Oimdina, elle est structurée autour des filières de maîtrise et de gestion des risques ayant une portée Groupe, menant une triple mission : normative, de contrôle et de service.

De plus, cette organisation s’articule autour de la consolidation du positionnement stratégique, en rattachement à la présidence-direction générale, des fonctions en charge des Finances et Performances, de la Stratégie Groupe, de la Conformité et du Développement Durable, ainsi que celles inhérentes à la Marque, au Capital Humain et à la Gouvernance Groupe, notamment la Communication Groupe, la Qualité, la Gouvernance et les participations ainsi que le Développement du Capital Humain Groupe. «Ce nouveau modèle organisationnel vise à renforcer l’ancrage d’une gouvernance axée», conclut le Groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *