Economie

La Bcp entre dans le courtage d’assurance

© D.R

La BCP vient de se payer un pied de terre dans le domaine du courtage en assurance en acquérant la société Capital Assurance Sarl. Selon  le Bulletin officiel qui rapporte l’information, la Banque centrale populaire a demandé l’autorisation requise en vertu des dispositions de l’article 8 de la loi autorisant le transfert d’entreprises publiques au secteur privé telle qu’elle a été modifiée et complétée, pour l’acquisition de la société de courtage en assurance, dénommée «Capital Assurance Sarl ». Il s’agit d’une société  au capital de 100.000 dirhams, et qui, en l’espace d’un temps court, soit depuis 2005, a réussi  à se faire une place importante en tant que courtier en assurance.
«L’opportunité de cette acquisition s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la Banque centrale populaire,  qui consiste à optimiser les coûts liés à l’assurance de ses activités en récupérant, partiellement ou totalement, les commissions bénéficiant aujourd’hui à des sociétés de courtage au titre des activités du groupe Banques populaires». En effet, en 2005, la valeur des primes versées et les commissions perçues par les intermédiaires ont atteint respectivement 560 et 6,3 millions de dirhams.
De plus, les projections et le business plan de Capital Assurance Sarl montrent qu’il s’agit d’une bonne affaire. En effet, le  plan d’affaires de Capital Assurance Sarl pour la période 2007-2011, montre que le total des produits passera de 18 à 38 millions DH, permettant de dégager des bénéfices, dès 2007, de 9 millions DH, pour atteindre 21 millions DH en 2011.  A noter que la plupart des banques de la place, à l’instar du groupe Attijariwafa bank, de la BMCE, de la Société Générale et du Crédit du Maroc sont présents dans le domaine de l’assurance. Une tendance que la BCP, l’un des leaders de la place par l’importance des dépôts, ne pouvait ignorer.

Un dynamisme consacré par Standard & Poor’s

Dans son rapport du 29 janvier 2007, Standard and Poor’s renouvelle sa confiance au groupe Banques Populaires en lui attribuant, pour la troisième année consécutive, la note «BB+ à long terme, B à court terme et des perspectives de développement stables». Il s’agit d’une notation officielle à laquelle le groupe s’astreint volontairement depuis sept ans. Le rating 2006 consacre les bonnes performances du GBP, avec une rentabilité rivalisant avec celle des principales banques commerciales de la place, un fort profil financier, une liquidité élevée et une capitalisation importante et stable ayant permis au groupe de renforcer ses fondamentaux. Le rapport note particulièrement le rôle du GBP en tant que lien privilégié entre les Marocains résidants à l’étranger (MRE) avec leur pays d’origine, l’introduction en Bourse de la Banque centrale populaire et l’évolution de la structure du capital du groupe en vue de donner plus d’autonomie aux banques régionales.

Articles similaires

Economie

Casablanca : « Les Myriades Bouskoura » organise son « Summer Village », du 17 juillet au 17 aout

« Les Myriades Bouskoura » vient de lancer son « Summer Village », un événement phare...

EconomieUne

La Banque mondiale souligne la résilience et le redressement de l’économie marocaine

Dans son dernier rapport économique pour le Maroc

EconomieUne

Développement socio-économique au Maroc : Le rôle des EEP décrypté par Policy Center

Le livre retrace les différents aspects liés à l’évolution et aux perspectives...

EconomieUne

Visant à réduire les disparités dans le domaine technologique : Women in Tech® Global lance son antenne marocaine

L’antenne marocaine aspire à devenir une destination de référence pour le recrutement...