La caravane «Al Ibdaâ» de Cosumar lancée à Béni Mellal

La caravane «Al Ibdaâ» de Cosumar lancée à Béni Mellal

Elle vise à encourager les meilleures initiatives d’auto-entrepreneuriat

La caravane «Al Ibdaâ» visant à encourager les meilleures initiatives d’auto-entrepreneuriat a été lancée, lundi à Béni Mellal, à l’initiative du Groupe Cosumar, en partenariat avec la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie (FRDISI).

Cette caravane, dont le lancement a été donné par le wali de la région Béni Mellal- Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal, Khatib El Hebil, vise à aller à la rencontre des citoyens porteurs de projets d’auto-entrepreneuriat et d’innovation dans le monde rural en quête d’accompagnement, et à encourager les meilleures initiatives portant sur des thématiques ouvertes, telles que l’agriculture, l’environnement et la technologie.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué du président de la FRDISI, Hicham Medromi, a souligné que la caravane sillonnera du 19 février au 19 mars plusieurs communes urbaines et rurales pour achever sa tournée à Meknès, à l’occasion du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), relevant que les meilleures initiatives seront sélectionnées, évaluées et récompensées et ensuite accompagnées pour être concrétisées sous forme d’un projet d’auto-entrepreneuriat.

La caravane ira à la rencontre de citoyens porteurs de projets dans 11 villes et villages agricoles, à savoir Sidi Bennour, Fkih Ben Salah, Béni Mellal, Oulad Ayad, Mechraa Bel ksiri, Kser El Kébir, Nador, Zaio, Berkane, Meknès et El Hajeb, a-t-il dit, rappelant l’engagement ferme du Groupe Cosumar et de la FRDISI auprès de l’ensemble de ses partenaires et des Marocains en vue d’encourager et d’appuyer les meilleures initiatives d’auto-entrepreneuriat dans le monde rural et agricole. Fondé en 1929, le Groupe Cosumar, opérateur sucrier marocain, est engagé pour une filière sucrière marocaine performante et durable. Présent dans cinq périmètres agricoles, son rôle de modèle d’agrégateur reconnu par la FAO se traduit au quotidien par une contribution au développement socio-économique des régions d’implantation. L’encouragement à l’auto-entrepreneuriat constitue l’un des axes d’engagement dudit groupe, rappelle-t-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *