La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement fait son bilan

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement fait son bilan

Son conseil d’administration s’est réuni lundi sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Hasnaa

La Fondation n’a cesse de déployer et soutenir divers programmes en faveur du développement durable. Un engagement qui se confirme dans le dernier bilan de son dernier exercice.

Sensibilisation et éducation au développement durable, développement de la prise de conscience sur les enjeux environnementaux, préparation des générations futures à prendre en main la préservation de leur cadre de vie… Autant d’engagements pris par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement depuis sa création en 2001. Partant de là, la Fondation n’a cesse de déployer et soutenir divers programmes en faveur du développement durable.

Un engagement qui se confirme dans le dernier bilan de son dernier exercice. En effet, les membres du conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement se sont réunis le 9 décembre 2019 à Rabat sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Hasnaa pour faire le bilan de l’année écoulée. C’est ce qu’a annoncé la Fondation récemment ajoutant que sa présidente continue de porter à l’étranger la parole du Maroc pour l’environnement. A cet effet, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a ainsi présenté l’initiative climat en faveur des jeunes pour l’Afrique au Sommet Action Climat de l’ONU à New York en septembre 2019 où étaient présents de nombreux chefs d’Etat.

Dans ce sens, l’African Youth Climate Hub, porté par le nouveau Centre international Hassan II pour la formation à l’environnement, rendra disponibles tout le savoir et les initiatives qui y seront développées, indique la même source faisant de ce centre physique un centre virtuel accessible à tous les jeunes d’Afrique. Pour la Fondation, ce centre est aujourd’hui au cœur du déploiement des actions d’éducation et de sensibilisation de la Fondation. Lancé au printemps 2019, ce centre produira le corpus pédagogique et déploiera les formations afin de soutenir les actions et les programmes de la Fondation, à l’exemple de celui des Éco-Écoles, entré dans sa 18e année, Jeunes reporters pour l’environnement, dont la 17e édition a été marquée par un nouveau prix au concours international, ou d’autres programmes comme Plages Propres ou Air/Climat.

Concernant sa 20ème édition, Plages Propres qui avait déjà engagé une large campagne de communication la saison précédente, a mis en place une opération pour lutter contre la pollution des océans par les déchets plastiques : «bhar bla plastic». A cet égard, «le programme a massivement utilisé les réseaux sociaux pour relayer les efforts des partenaires sur le terrain, et le hashtag #b7arblaplastic s’est rapidement répandu sur la Toile pendant l’été, augmentant l’impact de la campagne. Air/Climat s’est développé en 2018 sur les territoires, notamment Marrakech, ville pilote pour la réalisation d’un bilan carbone et l’introduction de la mobilité électrique pour les motocyclettes», précise la Fondation. Pour accompagner ces différents programmes, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a effectué deux visites de terrain.

La première concerne l’Éco-École Al Masjid à Ain Aouda, près de Rabat, un établissement qui développe le programme Éco-École et arbore le Pavillon vert depuis 2012. Au total, 2.172 écoles sont inscrites au programme.

Ainsi, 44% sont en milieu rural et 56% en milieu urbain. Il en ressort que 544 ont été labélisées Pavillon vert. A l’international, le programme a noué de nombreuses connexions, notamment au Japon et bientôt en Chine. Au cours de la deuxième visite à la ville ocre, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a fait le bilan du programme de sauvegarde de la palmeraie.

Elle s’est intéressée à ses derniers développements, notamment le programme d’agroécologie au bénéfice de familles d’agriculteurs de la Palmeraie, et le déploiement d’un important dispositif d’irrigation avec les eaux usées de la ville. Notons que la Fondation gère près de vingt programmes dans l’éducation à l’environnement, le littoral, l’air et le climat, le tourisme durable, la palmeraie de Marrakech et les jardins historiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *