La Fondation OCP en première ligne contre la pandémie

La Fondation OCP en première ligne  contre la pandémie

Le rapport d’activités 2020 retrace les mesures prises pour s’inscrire dans l’effort collectif

«Cette crise de la Covid-19 n’a en rien altéré l’engagement de la Fondation OCP. Tout au contraire, dès le début de la pandémie, nous avons renforcé notre formidable capacité collective à nous mobiliser, à innover, pour affronter les défis auxquels le monde fait face».

2020 fut une année exceptionnelle pour la Fondation OCP. Cette dernière vient de publier son rapport d’activités 2020 où elle retrace notamment les mesures pour s’inscrire dans l’effort collectif pour lutter contre les effets de la crise sanitaire. «2020 s’est ouverte sur un contexte inédit de pandémie planétaire, renforçant l’urgence de la lutte contre les inégalités sociales. En effet, la crise sanitaire, sociale et économique découlant de la Covid-19 a ébranlé les populations dans le monde entier et, en particulier, les plus fragiles», précise d’emblée le document expliquant que «cette crise de la Covid-19 n’a en rien altéré l’engagement de la Fondation OCP. Tout au contraire, dès le début de la pandémie, nous avons renforcé notre formidable capacité collective à nous mobiliser, à innover, pour affronter les défis auxquels le monde fait face: éducation de qualité pour tous, R&D novatrice, économie solidaire et sociale inclusive et sécurité alimentaire mondiale préservée. Nous avons pu être solidaires avec le plus grand nombre: communautés locales rurales, scientifiques, enseignants, étudiants et élèves, agriculteurs, associations, coopératives,…». Concrètement, une multitude d’actions a été menée dans des domaines aussi divers que variés.

Innovation en marche

La première initiative porte sur le lancement du projet du Centre de virologie médicale pour germes hautement pathogènes au sein de l’Institut Pasteur du Maroc, sur 3 ans. Ce centre a pour but la détection, l’alerte relative à la survenue de tout phénomène anormal lié à la circulation des virus émergents, la veille virologique et le développement de nouvelles techniques de diagnostic des germes hautement pathogènes. La seconde initiative concerne la création d’un laboratoire de biosécurité niveau 3 de recherche et de développement autour de la virologie qui verra le jour à l’UM6P. Ce laboratoire renforcera la capacité nationale et sera ouvert aux chercheurs spécialisés en germes hautement pathogènes. Ce n’est pas tout.
«Pour faire face à une crise sanitaire exceptionnelle comme celle de la Covid-19, la Fondation OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique ont activé le Social Innovation Lab (SIL) qui a lancé, le 16 avril 2020, son premier appel à projets destiné à des équipes pluridisciplinaires de chercheurs UM6P et écosystème OCP, afin de mener des recherches-actions dans 8 domaines sur des thématiques sociales», précisent les responsables. Ces derniers ajoutent que «la crise sanitaire a incité la Fondation à rechercher des solutions innovantes, pour mieux soutenir ses parties prenantes, pendant le confinement et à la reprise des activités.
La digitalisation a permis de mettre en place des dispositifs d’accompagnement à distance, de commerce, de formation et d’échanges, particulièrement performants.

Rayonnement à l’international

Mais les actions de la Fondation ne se limitent pas au territoire national. «Dans un contexte de crise sanitaire aiguë, il était important pour la Fondation de proposer des dispositifs de soutien au profit des partenaires en Afrique subsaharienne (le Togo, le Burkina Faso, la Guinée et Madagascar) et en Inde (Rajasthan) afin de limiter la propagation de la Covid-19. En Afrique, la Fondation a réalisé, en collaboration avec l’UM6P, plusieurs guides et des capsules tutoriels pour la fabrication de savons, de gel hydroalcoolique, de bavettes et visières. Elle a également financé l’acquisition des matières premières pour la production des moyens de protection contre la Covid-19 et a mené des campagnes massives de sensibilisation et de distribution aux communautés rurales», apprend-on auprès de la Fondation. «Au Rajasthan, des actions ont également été entreprises en juillet 2020 et se poursuivront jusqu’en juin 2021 afin de limiter la propagation du virus. Ainsi, 7.508 personnes ont participé à des réunions, afin de les sensibiliser aux mesures préventives contre la Covid-19. 120 personnes ont été formées afin de procéder aux travaux d’assainissement de manière efficace dans chaque village bénéficiant de cette campagne, et des travaux d’assainissement ont été lancés dans une trentaine de villages», ajoute la même source.

Une plateforme de e-commerce pour les coopératives

En mai 2020, l’UM6P et la Fondation OCP ont lancé le CoopLab, un laboratoire d’expertise et de soutien aux coopératives marocaines et africaines, qui capitalise sur un cumul d’expertise de l’Université et de la Fondation, ainsi que sur un ensemble de leviers innovants d’accompagnement entrepris au service de l’inclusion sociale et la croissance durable. C’est dans ce contexte particulier de crise sanitaire que le CoopLab a développé, en collaboration avec l’école de coding 1337, «Sookoa», une plateforme de e-commerce qui soutient les coopératives marocaines et africaines. «www.sookoa.ma offre aux coopératives partenaires un nouveau mode de commercialisation à travers le digital et la mise en place progressive d’un dispositif de circuit court pour la distribution des produits achetés. Plusieurs essais et recommandations d’amélioration des fonctionnalités de la plateforme ont aussi été réalisés grâce à la participation de l’initiative Act4Community et son réseau de coopératives régionales», disent les responsables de la Fondation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *