970x250

La place Boujloud bientôt réaménagée

La place Boujloud bientôt réaménagée

Pour renforcer l’animation touristique de la ville de Fès 

Espace identitaire et historique de la médina de Fès, la place Boujloud sera bientôt réaménagée. C’est la mission que s’est donnée l’Agence régionale d’exécution des projets. Pour ce faire, une consultation architecturale pour la valorisation de cette place mythique vient d’être lancée. Ce projet nécessite un investissement de 8,5 MDH et vise entre autres à mettre en place un aménagement urbain de qualité qui s’inspire de l’héritage séculaire de la médina de Fès afin de permettre aux usagers de s’approprier cet espace. L’objectif étant aussi de renforcer son potentiel touristique et culturel, favoriser les pratiques sociales et la mixité de l’utilisation de ce lieu.

Ce projet entend également mettre en valeur le patrimoine riche et la diversifié de la médina de Fès tout en mettant en avant le paysage monumental très présent dans la place caractérisée par la muraille, la porte Bab Boujloud et Bab Kasbat Nouar par exemple. Il s’agit aussi de créer une animation nocturne par l’installation d’un éclairage fonctionnel adapté, d’un éclairage d’ambiance discret et une mise en lumière scénographique des murailles, des portes emblématiques, des aires de jeux. Le projet consiste également à lancer la réflexion sur la mise en place d’installation éphémère (scène, emplacement pour les prises de photos des enfants lors des fêtes religieuses, stand multifonction, de sensibilisations, de publicités ou encore l’intégration de mobiliers fonctionnels (mâts d’éclairage, signalisation, protection des espaces piétonniers…) et de confort (bancs, corbeilles…) ; qui doit s’intégrer avec l’aspect touristique, indique l’agence. Sur le plan urbanistique, la place Boujloud occupe un emplacement stratégique par rapport à la médina de Fès.

Elle est le point de rencontre entre deux entités composant la médina (Fès el Bali et Fès Jdid). Ainsi, la place et la porte Boujloud sont situées dans le quartier du même nom, ce lieu touristique à Fès se situe entre les quartiers Fès-Jdid et Moulay Abdellah d’une part et le quartier Batha d’autre part. C’est une grande place entourée des remparts de la ville et qui est accessible à partir de la porte bleue quand on arrive de la médina. Par le passé, Boujloud était animée au même titre que la place Jemaa El Fna de Marrakech avec des charmeurs de serpents, des animations de rues et spectacles pour distraire les visiteurs. Plus encore, la place est mitoyenne à d’autres sites importants (le lycée My Driss, le jardin Jnane Sbil, la mosquée Boujloud). Elle joue un rôle important dans l’animation de la ville et a été historiquement le lieu des manifestations et activités culturelles, rappelle la même source. Et d’ajouter : «La place Boujloud, qui a été un élément phare dans l’histoire de la capitale spirituelle du Royaume, a fait l’objet de scénarios et de stratégies de sauvegarde multiples en raison de la complexité des éléments qui la composent». Cependant, elle apparaît aujourd’hui comme un lieu peu attractif et non fonctionnel.

«La place Boujloud en tant qu’espace public central devrait jouer le rôle de vitrine culturelle et artistique témoin de la richesse historique de la capitale spirituelle du Royaume, elle souffre d’absence de mouvement et de dynamisme humain dans sa globalité et de l’occupation du domaine public, à savoir un lieu de stationnement des voitures (parking surfacique sur le côté Sud), une partie en cours de libération et d’aménagement par l’ADER-Fès, la quasi-absence de mobilier urbain et une présence des emplacements de kiosques non encore fonctionnels», souligne l’Agence régionale d’exécution des projets.

A cela s’ajoute le fait que l’utilisation actuelle de cette place comme parking ou lieu d’étalage de marchandise en face de Bab Kasbat Nouar lui enlève tout aspect de vie et d’animation. «Malgré les efforts des services concernés, la place est aujourd’hui délaissée et a perdu de son charme, ce qui impose une action de remise en valeur dont l’impact aura des effets sur l’ensemble de son environnement», relève la même source qui tient par ailleurs à préciser que le programme de développement (PDR) de la région Fès-Meknès a reconnu la vocation touristique de ce territoire et a fait du développement de ce secteur un de ses objectifs. A noter que le contrat programme Etat-Région a prévu le financement d’un certain nombre de projets à fort impact sur l’animation touristique et culturelle, notamment la place Boujloud à Fès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.