La RAM rapproche davantage les provinces du Sud

La RAM rapproche davantage  les provinces du Sud

Deux conventions ont été conclues avec le conseil provincial de Guelmim

Deux conventions de partenariat ont été approuvées avec la RAM la semaine dernière par les membres du Conseil provincial de Guelmim. L’objectif étant de renforcer la desserte aérienne de cette ville.
Approuvée lors de la session extraordinaire du conseil provincial de Guelmim, la première convention de partenariat signée avec la Royal Air Maroc concerne les connexions aériennes entre Guelmim, Casablanca et Tan-Tan. Ledit conseil a également adopté un avenant à la convention de partenariat avec la RAM visant la consolidation de la liaison entre Guelmim et Tan-Tan.
A travers cette initiative, les deux partenaires démontrent leur engagement à participer à l’amélioration du climat d’affaires et proposer des offres de transport régional diversifiées afin de garantir une connexion fluide de Guelmim à son environnement national et international.

Aussi, la signature de ces deux conventions s’inscrit dans le cadre de la politique de Royal Air Maroc qui vise à accompagner la stratégie de régionalisation avancée du Royaume.
Cette politique s’articule autour du renforcement des liaisons aériennes domestiques afin de contribuer au désenclavement des régions les plus éloignées du pays et de stimuler le développement économique et touristique. Il est à noter que le Conseil régional de Guelmim Oued Noun a déjà conclu en début de l’année en cours un accord avec la compagnie low cost espagnole, Binter Canarias, pour lancer une première connexion aérienne entre la «porte du Sahara marocain» et les îles Canaries, avec une fréquence de deux vols par semaine. En vertu de l’accord signé avec ce dernier et qui mobilisera des recettes importantes, Binter Canarias s’engage à mettre en vente des billets aller-retour à partir de 1.500 dirhams.
Pour rappel, cette région est dotée aujourd’hui d’une nouvelle aérogare de l’aéroport de Guelmim, dont la mise en service a été lancée par SM le Roi Mohammed VI.
Cela étant, le projet, mobilisant des investissements de l’ordre de 273,5 millions dirhams, a porté sur l’extension et la mise à niveau de l’aire de mouvement des appareils pour accueillir des avions de type B 747, le renforcement de la piste d’envol et la réalisation de ses accotements, la construction d’un parking avions pour accueillir 4 appareils moyen-courrier, et la création de bretelles de liaison entre la piste et le nouveau parking avions.

Il a aussi consisté en la construction d’une nouvelle aérogare sur une superficie de 7.000 m2, ainsi que l’édification sur une superficie de 2.000 m2 de bâtiments divers (bloc technique, bâtiments administratifs, service de sauvetage et de lutte contre l’incendie des aéronefs). Le projet comprend, de plus, l’aménagement d’un parking-auto d’une capacité de 290 places, de la voie d’accès à l’aéroport, outre la construction d’un ouvrage de franchissement de l’Oued Oum El Achar.
Quant à la nouvelle aérogare, elle est dotée d’équipements technologiques modernes répondant aux normes et standards internationaux et permettant d’accueillir les passagers dans les meilleures conditions d’accueil, de sécurité et de confort.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *