EconomieUne

La valeur ajoutée du secteur reprend son niveau d’avant crise : L’activité touristique sur un bon pied

© D.R

La valeur ajoutée du secteur touristique a atteint une performance de 25,8% en moyenne au termes de l’année 2023, soit 98,3% en moyenne, après 80,5% l’année précédente.

Tourisme : Se référant aux indicateurs dévoilés par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans sa dernière note de conjoncture, le flux des arrivées à la destination «Maroc» s’est renforcé de 12,8% au terme du premier trimestre 2024.

Le tourisme marocain consolide ses performances. La dynamique du secteur poursuit sa trajectoire ascendante. En témoignent les indicateurs relevés au titre du premier trimestre de l’année. En effet, l’ensemble des indicateurs de l’activité touristique s’inscrit au vert en ce début d’année. Se référant aux indicateurs dévoilés par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans sa dernière note de conjoncture, le flux des arrivées à la destination «Maroc» s’est renforcé de 12,8% au terme du premier trimestre 2024. Cette tendance se confirme de mois en mois.

On note dans ce sens une progression de 10,4% à fin janvier, de 17,9% à fin février et de 10,2% à fin mars. «Par segment, cette progression est due à la hausse du nombre des arrivées de touristes étrangers de 15,4% et de celui des MRE de 9,8%», commente la DEPF dans sa publication. Et de poursuivre que «comparé au premier trimestre 2019, le volume des arrivées au Maroc s’est consolidé de 31,6%». Selon la DEPF, ce dynamisme devrait se poursuivre au cours du mois d’avril en raison, notamment de la tenue au Maroc de la Coupe d’Afrique des Nations de Futsal 2024.

La DEPF relève par ailleurs une appréciation de 7,3% du volume des nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés au titre des deux premiers mois de l’année. Une tendance portée par l’accroissement des nuitées des non-résidents de 11% contre une baisse de 1% des nuitées des résidents. Se référant à la DEPF, ces nuitées se sont raffermies de 11,1% comparé à la même période de l’année 2019, et ce après une augmentation de 10,7% à fin janvier 2024 et de 3,6% à fin février 2023. Pour ce qui est des recettes touristiques, la DEPF indique qu’elles se sont repliées de 6,7%, en variation annuelle, à fin février 2024, après un recul de 10,5% un mois plus tôt.

Toutefois, elles restent relativement supérieures (+40,4%) par rapport au niveau d’avant crise. Il est à souligner que la valeur ajoutée du secteur touristique semble récupérer son niveau pré-crise. La Direction des études et des prévisions financières soulève une performance de 25,8% en moyenne au termes de l’année 2023, soit 98,3%, en moyenne, après 80,5% l’année précédente. Sur le plan trimestriel, on note une évolution de 53,9% au premier trimestre 2023, de 31,2% au deuxième trimestre, de 11,2% au troisième trimestre et de 6,9% au quatrième trimestre. La DEPF observe également une orientation favorable de l’activité du transport notamment sur le plan aérien.

Le secteur du transport aérien a en effet affiché une bonne dynamique aux premiers mois de l’année 2024. Le nombre des passagers s’est consolidé de 19% au mois de février et de 14,6% au mois de janvier 2024. Globalement, le volume de ce trafic s’est renforcé de 16,9% au terme des deux premiers mois de 2024, dépassant de 28,1% son niveau à fin février 2019. Il ressort par ailleurs que le mouvement aéroportuaire s’est accru de 12% durant le mois de février. De même, on relève une augmentation de 35% du trafic du fret aérien par rapport à la même période de l’année précédente. .