L’activité portuaire grimpe de 7,5%

L’activité portuaire grimpe de 7,5%

Trois ports concentrent plus des trois quarts du trafic à fin juin

Malgré un premier semestre marqué par la crise sanitaire, l’activité portuaire a réussi à maintenir une certaine dynamique. Les indicateurs dévoilés par l’Agence nationale des ports démontrent une résilience de ce secteur. On note dans ce sens une progression de 7,5% du trafic portuaire lequel a atteint un volume global de 47,4 millions de tonnes au titre des six premiers mois de l’année. Au seul mois de juin 2020, le trafic transitant par les ports affiche une augmentation de 13,8% par rapport à la même période de l’année dernière atteignant un total de 7,8 millions de tonnes. Les détails.

Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar se taillent la part du lion

Par port, Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 37,2 millions de tonnes, ce qui constitue environ 78,6% du trafic des ports gérés par l’ANP. Ainsi celui de Casablanca est en progression de +4,2 % comparé au 1er semestre de l’année dernière. Il représente environ 33% du trafic global assurant le transit de 15,6 MT à fin juin 2020. Cette croissance est attribuée particulièrement à la forte augmentation des céréales (+42,3%), des aliments de bétails (+32,5%) et des phosphates (+6,2%). En revanche, les statistiques de l’Agence nationale des ports font état des principales variations à la baisse qui touchent les conteneurs (-6,1%), les produits sidérurgiques (-16,1%) et les exportations du sel (-88,7%). Pour sa part, le port de Jorf Lasfar est en hausse de +10,1% par rapport à la même période de l’année précédente, due principalement aux exportations des engrais (+48,2%), des importations des céréales (+60,2%), de l’ammoniac (+14,3%) et du soufre (+18,2%). Au total, il a enregistré un volume de 19,3 millions de tonnes à fin juin de l’année 2020 et représente une quote-part de 40,8% du trafic global.

De son côté, le port de Mohammedia affiche un volume de 2,3 MT. L’activité de ce port a été marquée par une diminution de 14,1% par rapport à la même période de l’année 2019. Concernant les ports de Safi, ils enregistrent +21,5% atteignant un volume d’environ 4 MT. Cette progression est essentiellement attribuée au fort rebond des importations du charbon (+308,3%), des céréales (52,2%) et des exportations des phosphates (+82,2%) et du gypse (+20,8%). Le port d’Agadir affiche un volume de 3,2 millions de tonnes à fin juin 2020. Ainsi, l’activité de ce port a connu une augmentation de 16,6% attribuée principalement à la hausse des importations des céréales (+69,2%), des aliments de bétail (+20,3%) et des exportations du clinker (+27,6%). S’agissant du trafic des conteneurs et des agrumes-primeurs via ce port, ils ont enregistré respectivement des baisses de 4% et 25,9%. En ce qui concerne le port de Nador, celui-ci totalise un volume d’environ 1,7 million de tonnes, en hausse de 7,1%.

Cette évolution est due à la croissance des importations, entre autres des céréales (+250%) et du charbon (+19,6%). Pour le port de Laayoune, 870.000 de tonnes y ont transité à fin juin de l’année 2020. Le trafic via ce port a connu une baisse de 3,4% comparé à la même période de l’année passée. Elle est due notamment au recul du trafic du sable (-17,2%), des hydrocarbures (-16,7%) et du clinker (-66,2%).

Conteneurs : l’activité en recul de 5,2%

A fin juin 2020, l’activité des conteneurs dans les ports s’est chiffrée à 624.373 EVP, soit en diminution de 5,2%. En tonnage, cette activité affiche aussi une diminution de 5,6% avec un volume de 6,1 millions de tonnes. Par nature de flux, les évolutions enregistrées font ressortir que les exportations comptent une baisse de 2,4% avec un volume de 269.327 EVP. De même, les conteneurs vides à l’export se chiffrent à 169.654 EVP (-4,5%), représentant ainsi 63% du trafic global des conteneurs à l’export. Les importations ont atteint 256.820 EVP, en baisse de 8,6% par rapport au premier semestre de l’année 2019. On notera également que l’activité cabotage est marquée par une diminution de 3,4%, affichant 98.227 EVP.

Import : les céréales en hausse de plus de 55%

Les importations des céréales atteignent 5,48 millions de tonnes au titre du premier semestre de l’année 2020, affichant ainsi une forte croissance de 55,1% comparé à la même période de l’année précédente. L’Agence nationale des ports indique dans ce sens que l’analyse de la répartition de ce trafic par port dévoile une forte concentration de cette activité au port de Casablanca avec 3,07 millions de tonnes, représentant environ 56% du trafic global des céréales. Elle fait également ressortir une hausse globale des importations de cette denrée dans l’ensemble des ports, à savoir : Jorf Lasfar (+60,2%), Casablanca (+42,3%), Agadir (+69,2%) et Nador (+250%).

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *