LafargeHolcim : La nouvelle usine d’Agadir opérationnelle en juillet prochain

LafargeHolcim : La nouvelle usine d’Agadir opérationnelle en juillet prochain

Le programme N’BNIOUW L’7AYAT pour bâtir des liens durables avec les communautés locales

La nouvelle usine de ciment de LafargeHolcim située dans la région Souss-Massa sera opérationnelle fin juillet prochain, et fait de la digitalisation son fer de lance pour se positionner sur le marché du Souss-Massa et les provinces du Sud.
Cette nouvelle cimenterie qui a nécessité un investissement de 3 milliards de dirhams est équipée des dernières technologies, selon le concept «Plant of Tomorrow» du groupe et pourra produire 1,6 million de tonnes de ciment par an. Elle accompagnera le développement des provinces du Sud et de la région Souss-Massa.
Leader des matériaux de construction et première capitalisation boursière industrielle, LafargeHolcim Maroc a dévoilé à la presse sa nouvelle usine située dans la région Souss-Massa, à 45 km au sud-ouest de la ville d’Agadir. Porté par un investissement de 3 milliards de dirhams, le site, qui sera opérationnel en juillet 2021, permettra d’accompagner le développement de la région et des provinces du Sud qui connaissent un essor socio-économique important.
Avec une capacité annuelle de production de 1,6 million de tonnes de ciment, l’usine de LafargeHolcim Maroc est à la pointe de la technologie. Selon le concept du groupe LH «Plant of Tomorrow», la cimenterie utilisera des technologies d’automatisation, la robotique, l’intelligence artificielle et l’entretien prédictif pour améliorer son processus de production. Ces solutions innovantes garantissent une production de ciment plus sûre, plus efficace et plus durable.
En matière d’énergie verte, à l’instar des autres usines du groupe au Maroc, la cimenterie d’Agadir-Souss sera alimentée dès 2023 par de l’électricité éolienne et utilisera également des combustibles alternatifs.
Avec cette nouvelle usine, LafargeHolcim Maroc contribue déjà à la création d’emplois dans la région Souss-Massa. Depuis le démarrage du chantier en 2018, près de 1 400 personnes, dont un tiers de ressources humaines locales, travaillent chaque jour à la construction de la cimenterie.

Le programme N’BNIOUW L’7AYAT pour bâtir des liens durables avec les communautés locales

En ligne avec son programme de responsabilité sociale et environnementale (RSE) N’BNIOUW L’7AYAT, LafargeHolcim Maroc place sa nouvelle usine sous le signe du développement des communautés et des territoires. Partout où il opère, le groupe œuvre à bâtir des liens durables avec les communautés riveraines, à promouvoir la culture du dialogue et à valoriser toutes les pratiques qui permettent de développer l’économie locale, dans l’objectif de créer de la valeur partagée.
En matière d’infrastructures, LafargeHolcim Maroc a construit une nouvelle route de 8 km en chaussée neuve pour contourner la commune de Tidsi Nissendalene, proche du site. Une seconde route de 3 km a été édifiée pour désenclaver le village.
LafargeHolcim Maroc a également réalisé des installations pour l’accès à l’eau potable de plusieurs villages riverains avec la mise en place d’un réseau d’eau potable, la construction de deux châteaux d’eau et d’un système de pompage alimenté par des panneaux solaires.
Engagé dans le soutien à l’éducation et la lutte contre l’abandon scolaire, LafargeHolcim Maroc a procédé à la réhabilitation de 4 écoles, accueillant un total de 700 enfants riverains. Ces jeunes écoliers reçoivent à chaque rentrée scolaire un cartable garni et un tablier pour reprendre l’école dans de bonnes conditions.
Des programmes de supports à l’employabilité ont été initiés auprès de deux coopératives féminines. Dans le domaine de la santé, le groupe a organisé plusieurs caravanes médicales pour les populations riveraines et durant le pic de la pandémie, équipé le service de réanimation de l’hôpital de Taroudant pour augmenter sa capacité d’accueil des malades.

«La technologie 4.0 est en plein cœur de l’usine d’Agadir Souss-Massa»

Questions à Mohamed Kharraki, directeur de l’usine d’Agadir Souss-Massa

ALM : Comment la technologie 4.0 est en plein de cœur de l’usine d’Agadir ?

Mohamed Kharraki : La technologie 4.0 sera appliquée dans tout ce qui est maintenance, qualité, processus et sécurité pour réduire l’exposition du personnel aux risques liés à la sécurité. Sur la partie maintenance on aura des capteurs intelligents qui permettront de donner en temps réel l’état de santé des équipements et même de prévenir la défaillance comme ça on aura suffisamment de temps pour acheter les pièces et préparer l’intervention. Sur le processus qualité on aura un laboratoire 100 % automatique depuis l’échantillonnage jusqu’à la transmission des données à l’opérateur au niveau de la salle de contrôle. Sur la partie sécurité , la gestion des permis se fera d’une manière automatique puis on capitalise tout ce qui est expérience digitale sur ces permis, et on a aussi le convoyeur qui sera surveillé avec une installation digitale qui permettra d’avoir l’état de santé en temps réel de ce convoyeur.

Comment vous allez procéder pour améliorer le volet sécurité ?

Maintenant, dans la phase préparation on travaille déjà sur tout ce qui est mode opératoire, donc on fait les analyses de risque de chaque intervention , dans ce sens, on essaye de visualiser et voir l’installation sur place tout en identifiant les étapes de chaque opération de maintenance et de production et les risques liés à ces activités et en fonction de ça on identifie les actions à entreprendre pour minimiser les risques, et puis l’achat du matériel lié à la sécurité est déjà fait.
Par ailleurs, tout ce qui est accès-contrôle à des endroits à haut risque est déjà fait, les formations habilitées sont déjà réalisées, et la plupart des gens sont habilités aux activités qui vont pratiquer par la suite dont l’habilitation électrique et travaux à chaud.

Quelles sont les principales actions sociales qui seront lancées dans le cadre de la RSE au niveau de la province de Taroudant ?

LafargeHolcim Maroc lance quatre actions principales N’BNIOUW L’7AYAT par l’éducation, N’BNIOUW L’7AYAT par la santé, N’BNIOUW L’7AYAT par l’employabilité, et N’BNIOUW L’7AYAT par tout ce qui est développement local. Donc on continuera dans cette stratégie lancée à l’échelle du Maroc

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *