L’agriculture de précision appliquée à une plate-forme à Essaouira

L’agriculture de précision appliquée  à une plate-forme à Essaouira

Elle réalise jusqu’à 25% d’économie en eau

Permettre à l’agriculteur de réduire considérablement la consommation en eau grâce à des solutions technologiques de pointe. C’est le défi que s’est lancé la start-up «Agri Egde» en collaboration avec l’Université Polytechnique Mohammed VI de Benguerir avec le soutien du Groupe OCP. La start-up développe des solutions pour l’agriculteur afin de l’aider à améliorer sa rentabilité et augmenter son rendement en gérant ses intrants (eau, fertilisants et autres produits phytosanitaires). Elle se base sur la collecte des données via plusieurs canaux comme les images satellitaires ou encore les images de drones.

Ces données sont traitées et suivies par des recommandations qui sont adressées à l’agriculteur. Dans ce sens, elle opère dans l’agriculture de précision en utilisant la puissance des données et l’intelligence artificielle et le savoir-faire agronomique pour faire des recommandations stratégiques à l’agriculteur. Dans la région d’Essaouira plusieurs projets ont été initiés dans ce sens.
On compte dans la région 10 agriculteurs ayant bénéficié de ce partenariat et au total 18 hectares concernés à ce jour. Passé le stade de l’expérimentation, les équipes d’Agri Edge sont déjà à la phase de production avec les agriculteurs bénéficiaires. Parmi ces derniers, Omar (âgé d’une soixantaine d’années) qui laboure avec ses cinq fils une exploitation agricole de pommes de terre étalée sur 2 hectares dans la localité de Ain Lahjar située à une quarantaine de kilomètres de la ville d’Essaouira.

La start-up a commencé par la collecte des données liées au terrain cible et à la gestion de l’irrigation. En termes d’équipements, 3 unités de capteurs ont été installées sur cette plate-forme. Ils disposent d’une technologie qui permet de mesurer entre autres la température du sol et l’humidité de l’air. «Le stress hydrique qui se fait sentir de plus en plus et avec cette technologie on contribue à économiser la consommation d’eau qui vient des nappes phréatiques sans impacter le rendement agricole. L’objectif de ce projet c’est d’aider l’agriculteur à gérer son irrigation pour réduire ses coûts liés à l’irrigation et faire des économies d’eau qui peuvent avoir un impact positif aussi sur toute la collectivité. Grâce à ce dispositif on arrive à réduire 15% de la consommation d’eau, voire 25% après trois mois d’utilisation», souligne Faissal Sehbaoui, Managing Director de Agri Edge, ajoutant qu’aujourd’hui la start-up utilise principalement l’intelligence artificielle et aussi le savoir-faire agronomique.

«Pour ce faire, nous avons installé des capteurs qui collectent des informations sur le sol, lesquelles informations sont envoyées vers un cloud qui est basé à Benguerir au sein de l’Université Mohammed VI Polytechnique. Il y a tout un modèle d’intelligence artificielle qui calcule les besoins en irrigation, c’est-à-dire les besoins en eau qu’on doit donner à la plante», explique le responsable du projet. Une fois ce calcul fait, la recommandation est communiquée à l’agriculteur via deux canaux : le premier canal est une application mobile (développée par Agri Edge) lorsque l’agriculteur est à un niveau de digitalisation avancée.
Le deuxième canal est un ensemble de messages vocaux envoyés à l’agriculteur dans le cas où le niveau de digitalisation n’est pas encore à un stade avancé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *