L’AMRC veut instaurer le télétravail comme modalité de travail innovante

L’AMRC veut instaurer le télétravail comme  modalité de travail innovante

Elle publie une «Déclaration d’intention» composée de 12 engagements

L’Association marocaine de la relation client affiche sa conviction à instaurer le télétravail comme modalité de travail aux collaborateurs du secteur. C’est dans ce sens qu’elle a élaboré une déclaration d’intention définissant 12 engagements sur lesquels devront s’appuyer les membres signataires pour mettre en œuvre le télétravail dans les meilleures conditions. «Nous souhaitons instaurer le télétravail comme modalité de travail innovante des entreprises signataires, de manière pérenne, lorsque celui-ci est possible, et contribuer à son développement et à l’utilisation de méthodes pour le promouvoir et lui donner toute son efficacité», explique l’AMRC, en indiquant :

«Nous croyons qu’il est important d’offrir à nos collaborateurs une organisation de télétravail lorsque celle-ci est possible, où le talent et le mérite personnel sont reconnus, la diversité valorisée, la vie privée respectée et le juste équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle pris en compte». En effet, la déclaration d’intention propose un ensemble d’orientations de haut niveau visant l’accessibilité du télétravail aux collaborateurs dans le total respect des valeurs de l’AMRC. «Cette déclaration d’intention n’a pas force de loi, nous l’appliquerons en l’absence d’un cadre légal régissant le télétravail, nous nous engageons à respecter les intentions de la présente déclaration dans la mise en œuvre du télétravail au niveau des entreprises adhérentes à l’AMRC.

Cette déclaration d’intention n’est pas définitive, elle est sujette à des évolutions dans le futur», souligne l’AMRC. Ainsi parmi les orientation citées, on trouve «l’organisation», «Accord mutuel», «non-discrimination», «équité interne», «égalité professionnelle», «lien social», «support de travail», «développement professionnel», «régionalisation de l’emploi», «vie privée» et «santé et sécurité». En l’absence d’un cadre juridique spécifique réglementant le télétravail au Maroc, l’AMRC a initié un ensemble de dispositions pratiques permettant à ses membres de poursuivre le télétravail au-delà de la crise de la Covid-19 et d’en faire un levier d’attractivité économique et sociale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *