Economie

Lancement d’un appel à projets pour les développeurs marocains

Une subvention de 270 M d’euros offerte par le Fonds allemand «Power-to-X»

Hydrogène vert  : Selon Thomas Engelmann, responsable du fonds PtX, le financement peut couvrir toutes les étapes de la chaîne de valeur PtX, de la production d’énergie renouvelable à la distribution, en passant par l’électrolyse, la compression, le stockage et le transport de l’hydrogène.

Les développeurs marocains de l’hydrogène vert et de ses dérivés peuvent postuler pour des subventions non remboursables offertes par le fonds allemand Power-to-X (PtX) Development Fund, doté de 270 millions d’euros. Les propositions doivent être soumises avant le 1er mars 2024 à midi. Selon Thomas Engelmann, responsable du fonds PtX géré par KGAL, un projet industriel peut recevoir jusqu’à 30 millions d’euros, à condition de répondre aux critères techniques, environnementaux et sociaux du programme.

«Le fonds cible les projets industriels de plus de 100 millions d’euros, essentiels à des secteurs dépendant de l’hydrogène, incluant l’ammoniac, le méthanol, les carburants synthétiques et autres produits chimiques impliquant l’électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable», indique-t-il. Et de préciser que «le financement peut couvrir toutes les étapes de la chaîne de valeur PtX, de la production d’énergie renouvelable à la distribution, en passant par l’électrolyse, la compression, le stockage et le transport de l’hydrogène». Le responsable estime que les fonds seront répartis entre huit à dix projets sur deux à trois appels à soumissions. «Les projets soumis sont évalués par le fonds PtX pour leur conformité aux critères d’éligibilité. L’investissement s’étendra de 2024 à 2027», indique-t-il. Pour sa part Janne Rajpar, directrice du bureau de la KfW à Rabat, estime que «le Maroc dispose de projets suffisamment matures pour bénéficier de ces subventions».

Il est à noter que cet appui concerne sept pays à travers le monde. Outre le Maroc, on retrouve l’Afrique du Sud, le Brésil,l’ Égypte, la Géorgie, l’Inde et le Kenya. «Les subventions de ce fonds visent à améliorer la rentabilité des projets industriels et leur capacité à lever du financement additionnel», apprend-on dans ce sens. Et de conclure : «Le ministère allemand de la coopération économique et du développement finance la plateforme, lancée en 2023, et KGAL Investment Management en assure la gestion, mandatée par la banque de développement KfW».

Articles similaires

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

Economie

Radisson hotel Group : 14 nouveaux hôtels prévus en 2024

Radisson Hotel Group formule des ambitions prometteuses pour l’année 2024.

EconomieUne

Maroc-France : Niveau record pour les échanges commerciaux en 2023

Avec un volume de plus de 14 milliards d’euros

EconomieUne

Déclinaison régionale de la stratégie Al Jayl Al Akhdar : 2 milliards de dirhams seront alloués aux provinces d’Ifrane et Sefrou

Cette visite a permis de lancer plusieurs projets importants de valorisation des...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux